.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Retournement de situation ! [Pv. Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message
❝ POINTS : 336

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 4 Fév - 21:42



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




Les paroles de Naya raisonnèrent comme un coup de poignard dans le dos pour Kiyo : elle traitait de menteur Jonas et comme il avait « confiance » en lui, il avait l’impression qu’elle ne lui faisait pas confiance, sur son jugement. Mais d’un autre côté, il ne pouvait que comprendre son comportement vis-à-vis de lui : elle avait peur de lui depuis le début, et avec ce qui s’était passé, elle avait de quoi encore plus le craindre. Mais ce que Kiyo essayait de lui faire comprendre, c’était qu’elle n’avait rien à craindre de lui, bien au contraire. Et que, finalement, il était surement le seul à pouvoir vraiment les aidés. A chaque fois, Jonas semblait… triste en repensant à son passé. Il devait donc en avoir bavé pour en arriver là. Il était donc la personne la mieux placée pour les aider. Finalement, ils avaient bien choisi leur « professeur particulier » ; il était aussi « tordu » psychologiquement qu’eux.

Alors qu’il écoutait Naya parler, traitant Jonas de menteur, que si elle revenait dans son monde, elle irait directement en prison, qu’il la traiterait comme une criminelle. Toutefois, elle s’endormit, complètement fatiguée, avant d’entendre la réponse de ce dernier. Il expliqua donc qu’il n’allait pas l’envoyer en prison, qu’il lui avait dit ça pour qu’elle ne tue pas le scientifique. C’était une tentative désespérée pour éviter qu’elle ne fasse une bêtise, mais cela n’avait pas fonctionné : dès la fin de la menace, elle l’avait tué. Mais bon, d’après ce qu’il disait, il ne lui en voulait pas, loin de là. Il allait même modifier le rapport pour dire qu’elle n’avait rien à voir avec le massacre dans la chambre. A ses mots, Kiyo sourit tristement. Cela le rassurait qu’elle n’ait pas de soucis avec la justice, mais d’un autre côté, si Naya se sentait coupable de ce qu’elle avait fait, Kiyo se sentait encore plus coupable. Il était responsable d’elle et il n’avait pas réussi à l’arrêter.

Alors qu’il allait lui dire un truc, le joker prit le pot de glace qui était juste à côté de lui et lui parla de leur problème à l’institut. Il leur disait que c’était de leur faute si les gens les voyaient comme ça. A cette réponse, il se mit à grogner, près à sauter dessus pour qu’il retire ce qu’il venait de dire. Oui, les enfants étaient méchants entre eux et c’était à cause d’eux que Naya était comme ça. Jonas avait de la chance que le corps de Naya soit trop fatiguée, sinon oui, il lui aurait sauté à la gorge. Il l’appréciait, sincèrement, mais elle passait avant tout le monde. Puis, il lui proposa de connaitre les grandes lignes du passé de Naya, et qu’en échange, il pourrait lui poser autant de questions qu’il voudrait à son sujet. Il se calma à cette proposition, baissant le regard vers ses mains.

Kiyo – « N… Naya n’est pas une fille méchante, bien au contraire. Mais elle est juste trop timide pour pouvoir aller voir les gens comme moi je le fais. », commença-t-il à dire. « Au début, ça à commencer à cause de sa timidité : elle n’osait pas aller vers les autres. Quand elle essayait, elle faisait des crises de panique, de peur que les autres se moquent d’elle. Puis, avec le temps, elle est devenue un peu égocentrique et paranoïaque, elle pensait que tout le monde parlait sur elle quand elle traversait le couloir ou dès qu’elle entendait des gens rires, elle pensait que c’était pour elle. », ajouta-t-il. « A l’époque, je pouvais pas encore lui parler, mais je l’entendais. Chaque jour, elle rentrait presque en pleure parce qu’elle se sentait persécuter par les autres. », dit-il en essayant de se dire que ce n’était pas de sa faute. « Quand on a eu la capacité de pouvoir discuter, elle allait beaucoup mieux : elle disait que j’étais la première personne avec qui, elle pouvait discuter comme ça. Bon, elle savait qu’elle ne devait pas me parler quand elle était en dehors de la maison, mais elle commençait à reprendre des couleurs, comme le dit sa mère. Mais… », essaya-t-il de continuer. « En arrivant ici, on pensait qu’on serait plus libre de discuter. Qu’on aurait pas besoin de se cacher vu que c’était une école avec des gens avec des pouvoirs, mais on a vite déchanter : comme je te l’ai dit, quand les gens apprenaient notre pouvoir, soit on nous prenait pour des bêtes de foires, soit on prenait Naya pour une folle, bonne à être internée et que moi, je n’existais pas… alors on a abandonné l’idée d’essayer d’entrer dans les rangs. Ils veulent voir du spectacle, on leur en offrira. », ajouta-t-il, en rigolant. Il rigolait presque que comme quand Jonas avait dit à Naya que si elle voulait s’amuser avec quelqu’un, elle n’avait qu’à le faire avec lui.

Si Jonas avait vu de quoi Naya était capable, dans le pire et dans sa folie, Kiyo pouvait être pire. Il était né dans un jeu où, on devait tuer en premier si on ne voulait pas mourir. Alors niveau carnage, il s’y connaissait. Mais il ne disait rien à Jonas : il ne voulait pas qu’il le prenne pour une pauvre brebis qui utilisait la violence pour se prouver une quelconque valeur. Le jeu avait fait de lui de quelqu’un de violent, de cruel, mais il ne l’était que quand il « n’avait pas le choix », ou plutôt quand il en avait envie. Mais maintenant, c’était au tour de Jonas de répondre à ses questions et même s’il ne savait pas par où commencer, il ouvrit le bal avec la première qui lui venait en tête. Mais avant, le ventre de Naya se mit à gargouiller assez bruyamment. Et malheureusement pour Jonas, la glace au Nutella était une des glaces préférées de Kiyo.

Kiyo – « Mais avant que j’te pose des questions… tu veux bien me passer le reste de la glace ? J’ai trop faim. », dit-il, en bavant à moitié devant le pot. « La première chose que j’aimerai savoir, c’est pourquoi tu sembles si « au courant » sur le fait que j’existe vraiment. Pour le moment, tu es presque l’un des seuls à croire que je suis une vraie personne… surtout au début de la mission, tu nous avais parlé du fait que savais bien faire la différence entre des gens avec des pouvoirs et des malades mentaux… raconte-moi tout mon cher. Je veux connaître ton histoire, M. le joker au pouvoir bien flippant. », dit-il, avec un sourire assez sadique.

Tandis que Kiyo était très intéressé par l’histoire de Jonas, Naya commença à rouvrir les yeux. Elle était incapable de « bouger », mais elle était consciente. Son réveille tombait pile au bon moment.

Naya – « … », soupira-t-elle, pour faire comprendre à Kiyo qu’elle était consciente et qu’elle écouterait attentivement son interrogatoire.

A ce réflexe, il se mit à un peu plus sourire. C’était le moment à Jonas de s’ouvrir à Naya.  

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 94

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Mer 4 Fév - 23:44



Retournement de situation !




Dans les films d’action et autres blockbuster américain il y a toujours une séquence émotion, ou révélation où les personnages principaux révèlent leur histoire. Bien sur ce n’est qu’un cliché mais c’est exactement ce qu’il nous faut pour décrire la situation. Après la principale péripétie l’ainé retrouvait la jeune fille hospitalisé pour une blessure reçu au combat et la situation devait être éclaircie. Jonas commença la conversation en expliquant les événements de l’hôtel à Kiyo qui, il semblait, avait raté la partie la plus importante : sa créatrice avait tué la cible et donc écourté la mission.

La discussion dériva rapidement sur le non-départ de Naya pour la case prison mais la question fut vite réglée, toute cette histoire n’était qu’un « malentendu ». La partie sur l’intégration et la sociabilisation sembla passer plus difficilement ce qui attristait un peu plus le Joker, il ajoutait ça sur la liste des choses à leur apprendre si il pouvait continuer à s’occuper d’eux. Vint ensuite le passage des révélations de sur l’histoire de Naya, elle n’avait rien de particulier c’était juste une jeune fille qui n’arrivait pas à s’intégrer et l’arrivé de son pouvoir, bien que bénéfique pour elle personnellement, n’avait que compliqué les choses. Son seul problème venait donc de ses années de paranoïa à propos du regard des autres et l’échange de pouvoir qu’ils venaient de subir avait certainement empiré la chose.

Alors qu’il terminait son petit récit Kiyo commençait à lorgner sur le pot de glace fondu de Jonas, lui qui pensait que ça ne pouvait plaire qu’a lui accepta bien volontiers de lui céder. C’était désormais à son tour de raconter sa vie, c’était l’occasion rêvé pour ce genre de révélation… ou pas. Il espérait simplement que le sourire sadique disparaitrait du visage de Naya contrôlé par son homologue masculin, dans ces moments la bouille apeurée de la jeune fille se transformait en un facies de tueur et c’était extrêmement désagréable.

« Bon ben la première raison pour laquelle je suis persuadé que tu existe maintenant c’est tout simplement parce que ma tête t’a servi de tente pendant un petit moment à l’hôtel. Sinon mon histoire est pas très gaie » petit rire « Tout gamin j’étais paumé dans un bidonville en périphérie d’une ville américaine, je ne sais plus laquelle, et mes parents se servait de moi comme esclave. Je faisais les corvées, mangeait les restes, etc… j’ai survécu grâce à mon « don » qui me faisait faire ce qu’il fallait pour rester en vie. Tout a changé le jour ou mon… père » on pouvait sentir le dégoût dans sa voix, son vrai père n’était pour lui qu’un inconnu « A tué ma mère devant mes yeux, et oui je t’avais dis que c’était pas gaie ! Hehe. Ce fut certainement un des plus beau jours de ma vie d’ailleurs parce que grâce à ça j’ai rencontré  mon sauveur, un simple policier qui passait par là et qui m’a recueillit après avoir arrêté celui qui me persécutait. A partir de ce moment j’ai découvert la vraie vie, avec des visages amicaux et des vrais repas, je suis allé à l’école et tout ce qui va avec. Tout allait très bien, j’admirais vraiment mon second père, je voulais être comme lui et sauver les gens comme il m’avait sauvé. »

Il rigola un peu en pensant à tous ces bons souvenirs, les premières sucreries, les premier cours de sport de combat, tout ça l’avait sauvé de la dépravation très certainement.

« Les gens me trouvaient bizarre évidement, mais j’en avais pas grand-chose à faire et j’appréciait la vie comme elle venait. Jusqu’au jour ou le destin a décidé qu’il avait été trop cool avec moi, et j’ai perdu mon père. Le pire c’est qu’encore une fois j’étais sur les lieux quand c’est arrivé, bien sur la seule idée que j’avais en tête à ce moment c’était de tuer celui qui avait fait ça mais ironiquement c’est mon père adoptif qui m’a arrêté. La dernière fois que je l’ai vu c’était dans une chambre d’hôpital comme celle là, je lui ai dit adieux puis j’ai disparu de la circulation. Voilà, entre ce moment là et aujourd’hui le Laughing Jack est né, j’ai découvert les fleurs et je suis devenu un joker. »

Il se leva et fit quelques pas pour se dégourdir les jambes avant de se reposer sur la chaise. Il chipa le pot de glace pour voler une cuillère puis repris la parole tout en rendant la crème glacée liquide à Kiyo.

« J’ai vu pas mal de gens et je peux t’assurer que vous n’êtes pas fou. D’ailleurs si tu permets j’aimerai te corriger sur un point, on t’a peut être dit que le pouvoir de Naya, donc toi, ressemblait de la schizophrénie mais c’est faux. Avoir une double personnalité c’est pas du tout pareil, donc maintenant tu pourra corriger les malins qui vous insultent comme ça. Ils se considèrent peut être comme normaux mais ils sont illettrés. »

Jonas affichait un grand sourire et tirait à moitié la langue en expliquant cette petite faute de langage. Et voilà, l’étape des révélations était passée…

« D’autres questions ? »

© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 336

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Ven 6 Fév - 9:27



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




De vrai gamin, voilà ce qui était Naya et Kiyo dans le fond. Ils avaient la maturité de leur âge et c’était pour cette raison qu’il était plus facile de raison Kiyo que Naya. D’un autre côté, le garçon était aussi plus ouvert d’esprit, plus enclin à faire des compromis, contrairement à sa créatrice. Mais le sujet n’était pas dans la maturité des deux enfants, ou même de leur qualité, mais plutôt de la survi psychologique de Naya : Même si Jonas ne le voyait pas, parce qu’il parlait avec Kiyo, Naya semblait bien plus affaiblie qu’une personne normale ne le serait. Il était vrai qu’elle détestait les humains, mais cette haine avait pour base la peur et non le sadisme. Elle ne voulait pas les tuer par sa haine, mais juste qu’ils s’éloignent d’elle. De plus, elle détestait les armes. Alors imaginez un peu ce que le combo des deux avaient fait à la demoiselle. Heureusement pour elle, inconsciemment, Kiyo portait ce fardeau avec elle. Il essayait d’alléger sa peine, même s’il en avait pas spécialement le pouvoir.

Alors qu’il raconta un peu le passé de Naya, il en vint à demander à Jonas pourquoi il avait toujours cru qu’il existait et aussi, connaître son histoire. Pour la réponse, il semblerait que Jonas n’avait pas bien compris sa question, mais avant qu’il puisse le reprendre, il entendit son histoire. Elle était plus « triste » ou « sanglante » que celle de Naya, mais dans le fond, elle ressemblait un peu à celle de Kiyo : il était né d’un jeu vidéo où la mort était la meilleure amie de tout le monde, où elle jouait avec eux. Alors il comprenait un peu Jonas et finalement, il comprit un peu pourquoi il savait qu’il pouvait lui faire confiance ; ils avaient – tous les deux - des histoires peu joyeuses. Tout en l’écoutant, il mangea la glace.

Puis, comme si le joker savait que Kiyo aurait besoin de ces mots pour reprendre du poil de la bête, il fut surpris par ces mots : le pouvoir de Naya n’avait rien à voir à la schizophrénie et lui, Kiyo, n’avait rien à voir avec une personnalité multiple. On voyait bien qu’il était une personne à part entière. A ces mots, il se mit à sourire. S’il avait était une personne « faible » psychologiquement, il se serait mis à pleurer. D’ailleurs, ce fut ce qu’il entendit de la part de Naya. Aux mots de Jonas, même si elle n’avait pas envie de parler et encore moins de se montrer, des larmes coulèrent des joues de la petite. Sans le savoir, il venait de marquer des points dans l’estime de Naya. Peut-être qu’un jour, il aura la chance de voir Naya comme Aidan la voyait : timide, mais joyeuse. Suite à ces paroles aussi rassurantes pour Kiyo que pour Naya, Jonas lui demanda s’ils avaient d’autres questions.

Kiyo – « J’ai une autre question, mais elle vient plus de Naya que de moi : pourquoi avoir accepté de nous garder comme élève après l’incident de notre première rencontre ? », demanda-t-il. « Je t’avoue que j’ai pas compris non plus. On t’a attaqué, on n’a pas été très sympa avec toi et pourtant, tu as accepté de nous emmener en mission avec toi. », ajouta-t-il, curieux de connaître sa réponse.

Dès lors qu’il finit sa glace, il posa le pot sur le côté et essaya de se mettre en position assise. Malheureusement pour lui, dès qu’il essaya, il se mit à grogner de douleur : la plaie commença à se rouvrir. Du sang commença donc à se voir sur les bandes.

© Dragibus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ POINTS : 94

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 8 Fév - 23:07



Retournement de situation !




Voilà donc comment cette journée allait se finir, après une petite discussion entre professeur et élève. Les deux racontant des morceaux de leur histoire pour tenter de se faire comprendre, Kiyo parlait des problèmes de sa créatrice et Jonas de son passé. Et malgré le fait que cette discution soit très importante et quelque peu sérieuse le joker gardait toujours cette allure de gamin, pour alléger l'atmosphère ? Ou peut être pour se soulager de sa culpabilité ? Quoi qu'il en soit il était tout à l'écoute de ses élèves, peut être même plus qu'il n'était à l'écoute de... Non pas la peine de faire des comparaisons stupides.

En tout cas Kiyo semblait comprendre au moins un peu l'histoire de son tuteur, comment ? Jonas n'en avait pas la moindre idée. Le commentaire sur l'existence du pouvoir de Naya fit même sourire l'adolescent ! Peut-être avait-il une chance finalement de se faire accepter totalement par ses élève ? Pas de précipitation cependant car c'était Kiyo qui contrôlait le corps et il semblait bien plus souple niveau social que Naya, il avait ses raisons. Le joker était presque surpris de ne pas subir les remontrances d'un Kiyo fâché par ce qui était arrivé à Naya mais ne pas avoir à s'excuser de tout ça le soulageait, il s'en voulait assez.

Puis arriva la prochaine question, certainement la dernière, de l'étudiant : pourquoi avait-il accepté de s'occuper d'eux après leur rencontre catastrophique à la Heroe's sup ? A vrai dire il n'y avait pas trop réfléchi, la vraie question pour lui était « est-ce qu'il y a une bonne raison de ne pas le faire ? » Et la seule réponse qui s'imposait à son esprit était « non ». Il n'avait rien senti de leur attaque, littéralement évidemment, ça se voyait qu'ils ne voulaient pas le blesser outre mesure et qu'ils avaient juste envie de se défendre. Ils avaient beaucoup à apprendre et comme son but à ce moment était d'être utile en tant que professeur la situation lui semblait appropriée.

« Je ne me rappel pas t'avoir vu m'attaquer. » Jonas affichait un grand sourire « Tout ce que j'ai vu c'est une gamine ratée sa prise et me faire tomber juste parce que j'ai rien fait, va falloir corriger ça ! Et puis je pense que mon plus gros défaut c'est d'être une tête de mule, maintenant que j'ai mis la main sur vous vous allez pas vous en tirer comme ça, croyez-moi ! Bon... »

Il se leva d'un coup et commença à se diriger vers la sortie mais Kiyo lui tenta de s'asseoir, cet imbécile risquait de rouvrir sa blessure. Alors que le tissu commençait a se teinter de rouge lui bougea, comme la dernière fois à l'école de la porte à Kiyo et lui colla son poing sur le sommet du crâne.

« Restes couché ! Elle s'est bien amochée là-bas et c'est déjà un miracle que vous ne soyez pas aux portes de la morgue donc tu la ménages un peu ok ? Par contre des que vous serez sorti d'ici n'hésitez pas à m'appeler et on commencera par les bases, peut être qu'enchaîner les missions n'est pas une bonne chose »

Un dernier sourire, un dernier signe de main et Jonas était sortit de la chambre blanche. Après quelques mètres dans le couloir il sortit son téléphoné.

« Allo Rabb' ? T'es ouvert ? »


© Dragibus

_________________

Best Avava:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 336

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Lun 9 Fév - 10:32



« Retournement de situation : quand la schizophrénie se transforme en psychopathie. »




La chambre d’hôpital n’était pas un lieu qui semblait plaire à Kiyo, Naya et à Jonas, mais ils y étaient quand même ; Naya avait été gravement blessé, même si sa vie n’était plus en danger, elle restait toutefois en convalescence. La demoiselle se sentait tellement fatiguée psychologiquement qu’elle ne pouvait plus prendre le contrôle du corps pour le moment. D’un autre côté, elle se sentait tellement coupable de ce qu’elle avait fait, parce qu’elle avait tué deux personnes et que, surtout à cause d’elle, Jonas allait devoir mentir dans son rapport, qu’elle ne voulait plus se montrer. Elle voulait complètement disparaitre, qu’on ne voit plus ses mains tâchés de sang.

Toutefois, elle était heureuse d’entendre l’histoire de Jonas : elle se rendait compte qu’il pourrait être l’un des seuls à les connaitre et surtout les comprendre. Si Kiyo était au courant que la pulsion meurtrière était un effet négatif du pouvoir de Jonas, Naya, elle, ne le savait pas. Et vu dans l’état qu’elle était et le fait qu’elle commençait enfin à ce dire que Jonas était une bonne chose pour eux, Kiyo ne voulait pas la rassurer en disant que ce n’était pas de sa faute, mais celle du pouvoir de Jonas. Pourquoi ? Parce que dans ce cas-là, elle le verrait comme un tueur sans pitié qui serait capable de la tuer pour un rien. Elle ne comprenait pas que son comportement gamin était une facette pour lutter contre cet effet-là. Plus le joker parlait, plus elle souriait.

Puis, Kiyo posa une question très importante pour Naya : pourquoi avait-il décidé de les garder comme élève ? Surtout qu’ils l’avaient agressé lors de leur première rencontre. Partant du fait qu’ils avaient été « violents » avec lui, imaginez un peu leur réaction quand ils entendirent la réponse du joker : il n’avait pas ressenti leur comportement comme une attaque, mais plutôt comme la défense d’une « gamine ». Il critiqua même son croche pied en disant qu’ils allaient devoir travailler ça. A cette réponse, Naya se rendormie entièrement, un peu rassurée, mais Kiyo, lui, se mit à grogner à cette réponse avant de soupirer. Il avait l’impression qu’il disait ça pour le provoquer. Mais dans l’état où il était, il ne pouvait rien faire à part subir.

Alors qu’il essaya de se mettre en position assise, il se prit un coup – gentil – sur la tête. Il grogna quand le joker lui disait de ne pas bouger, mais dans le fond, il avait raison. Elle était bien trop amochée pour faire des conneries avec son corps.

Kiyo - « Ouais ouais, je ferai attention. Et pas de soucis, on t’appelle dès qu’on sortira d’ici. Mais t’inquiète pas, on restera pas longtemps. », dit-il avec un petit sourire du coin des lèvres.

Maintenant que Jonas était parti, il resta allonger dans le lit, mais son regard avec le sourire sadique se transforma en un visage plus sombre, plus triste. Si Naya se sentait coupable pour avoir tué ces deux hommes, Kiyo, lui, se sentait coupable de l’avoir laissé seule. Il était censé la protégé et au moment où elle avait le plus besoin de lui, il n’était pas là. Il soupira lentement et bruyamment avant de regarder la télé. Vu que Naya dormait, il ne pouvait pas discuter avec elle.

© Dragibus


HRP : désolé pour la qualité de ce dernier post ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 745

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya] Dim 1 Mar - 11:07

Naya gagne 45 points rp + 10 points rp pour la qualité
Jonas gagne 45 points rp + 10 points rp pour la qualité

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retournement de situation ! [Pv. Naya]

Revenir en haut Aller en bas

Retournement de situation ! [Pv. Naya]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le centre ville-
Partenaires

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit