.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Que la fête commence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Message
❝ POINTS : 810

MessageSujet: Que la fête commence! Jeu 5 Mar - 21:43

Que la fête commence!




Voilà déjà trois jours que la fête de la justice à commencer. Aujourd'hui, c'est l'apothéose, vous êtes sur votre trente-et-un, c'est le grand gala dans toute la ville et il n'était pas question de rater ça! Vous voilà donc sorti pour aller voir la grande sortie des ballons géants, ce soir, plusieurs concerts auront lieux un peu partout dans Laurel, un immense feu d'artifice est prévu. Bref, la ville a mis tout en oeuvre pour que cette année soit l'année à ne pas rater. Mais manque de chance, il fait plutôt froid, normal nous sommes encore en hiver et la neige n'a pas encore rentré son manteau, c'est ça aussi la beauté de ce jour, la météo.

Bien, il est temps pour vous de faire la fête, amusez-vous!

Vous êtes au quartier Vegga, dans le grand stade, il y a un grand match ce soir qui n'était vraiment pas à rater suivi d'un grand lâché de ballons pour le plaisir des yeux. Franchement, vous savez que vous n'allez pas le regretter! Préparez vos mirettes.





■ ILS SONT ICI ■

- Fanny
- Alex
- Clovis
- Kiwi
- Kyel
- Dean
- Süleyman


• Postez à la suite de ce message dans l'ordre que vous voulez.
• Vous pouvez poster plusieurs fois pour répondre à vos compagnons durant ce tour.
• Vous avez jusqu'au dimanche 15 pour répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Ven 6 Mar - 20:08

Il y avait du monde partout en ville. C’était déjà le troisième jour de la fête de la justice et si les deux premiers avait déjà attirés pas mal de monde aujourd’hui était encore pire.
Il m’avait semblé que le stade était un bon endroit pour observer les ballons, l’un d’eux était planté devant l’entrée du terrain de foot en attendant le bon moment pour décoller. Moi je m’étais perchée, avec un sachet de churros acheté à un stand un peu plus loin, sur la grille qui délimitait les courts de tennis pour surmonter la cohue et être un peu au calme. Un peu plus tôt un agent de sécurité avait réprimandé un garçon qui faisait de même un peu plus loin mais j’avais réussit à m’effacer avant qu’il me remarque.
J’observais maintenant la foule en prenant garde au retour de l’agent. Tout le monde était soit bien habillé soit déguisé.  Il y avait beaucoup de déguisement des légendes et d’autres héros actuels mais il y avait aussi des fées, des pirates et tout ce qu’on pouvait imaginer. Personnellement je portais un pantalon noir, mon manteau était de la même couleur, il faisait trop froid pour l’enlever même si j’avais fait l’effort de mettre une chemise. Je piochais un nouveau bâtonnet dans mon sachet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 10 Mar - 18:21





Une sortie père/fils au milieu des ballons.

La fête battait son plein depuis quelques jours et à dire vrai, le prof de défense de la Heroe's n'avait pas franchement participé à celle-ci pour tout dire, préférant rester chez lui à boire et fumer tranquillement. Non, il n'avait pas besoin d'aller se perdre dans la foule et encore moins de passer des heures à marcher dans les rues de cette ville. Quoique, s'il avait eu à le faire, il serait probablement allé se perdre dans les quartiers sombres pour être seul. Depuis des années maintenant, cet homme se plongeait dans ses ténèbres à chaque fois qu'il le pouvait, enfin plus précisément, il en sortait à chaque fois qu'il posait un pied dans cette école, sachant que les élèves ne devaient rien voir de cela et re-rentrait dedans à la fin de ses cours. Elles le rongeaient lentement, doucement et il se demandait s'il serait toujours ce même homme qu'aujourd'hui, sentant déjà qu'il n'était plus le même qu'hier pour commencer.

Il était fatigué et affalé sur son canapé comme une larve, une bouteille de whisky à la main, une cigarette dans l'autre. Seulement, peut-être devait-il sortir, histoire de prendre l'air, peut-être de rencontrer quelqu'un avec qui discuter et passer le temps … Cela ne devrait pas lui faire de mal, n'est-ce pas ? Il se redressait donc un instant, posant la bouteille quasi vide sur la table basse, soupirant longuement avant de passer sa main sur son front, s'essuyant celui-ci du revers de la main. Est-ce qu'il avait vraiment la motivation de sortir de chez lui si ce n'était pas pour aller en cours ou acheter de l'alcool ? … Il ne savait pas vraiment, mais aller essayer dans tout les cas, s'il voulait changer, ne pas rester dans ses noirceurs, il devait faire un pas en avant.

« Ouiiiin !! »

Un bruit. Un enfant. C''est vrai. Il avait un enfant maintenant.

Se redressant rapidement sur ses deux pieds, le prof se rendait dans la pièce qu'il avait récemment aménagé en chambre pour cet enfant. Pour l'histoire de l'enfant de Dean, disons que le jour de noël, il l'avait trouvé sur le pas de sa porte et … voilà. Il s'appelle Kenzo selon le mot qu'il y avait avec lui, dans le panier lorsqu'il se trouvait sur le pas de sa porte. Cet enfant était une charge pour lui, mais d'un autre côté, même s'il avait songé à s'en débarrasser et qu'il y pensait encore aujourd'hui, quand ses yeux se posaient sur lui … Il ne pouvait pas, tout simplement. Il allait donc dans sa chambre, lui donnait à manger -de façon approximative parce que pas doué- et songeait qu'il devait l'emmener avec lui s'il sortait.

Allant donc dans sa chambre quand l'enfant ne pleurait plus, il cherchait ardemment un costard ou quelque chose de semblable à se mettre. C'était une fête, beaucoup seraient probablement habillé sur leur trente-et-un, il ne pouvait pas venir avec un simple jean sous peine de se faire plus remarquer que la normal. Heureusement pour lui, il n'avait pas encore que des débris dans son armoire, il restait des survivants encore en vie. Une chance.

Il sortait donc quelque chose à se mettre et allait prendre une douche rapide histoire de se sentir mieux ou bien d'en avoir l'illusion tout du moins, mais s'assurait avant que Kenzo ne disait plus rien. C'est dix minute plus tard qu'il sortait de sa salle de bain, soupirant longuement encore en voyant toutes ses cicatrices qui armaient son corps et dont il n'arrivait pas à s'y faire. Enfin, passons. Il s'habillait donc sur son trente-et-un comme tout le monde et enfin le prof de défense était prêt, mais maintenant il devait habiller son môme. Prenant donc les vêtements qui servaient de trente-et-un à son « fils » il l'habillait rapidement, le mettait un manteau et hop dans la poussette et les voilà fin prêt.

Le stade était encore l'endroit où il pourrait peut-être se sentir le mieux et y allait donc avec la poussette, remarquant en arrivant que c'était ici le lieu des ballons. A en voir le visage de Kenzo, les ballons semblaient lui plaire et Dean se sentait comme rassuré dans un sens. Peut-être qu'il ne pleurerait pas s'il restait occupé sur les ballons. Le cavalier ne savait pas y faire quand le petit pleurait, c'était sa nouvelle hantise en ce moment.

[Tenue de Dean & Tenue de Kenzo]

© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 12 Mar - 1:55


- - - [Pelage d'hiver] - - -

« De la neige. Je n'avais pas vu de neige depuis ... Au moins Cro-Magnon. Et encore. De mon île du sud, tout ce que nous pouvions avoir comme neige nous, c'était rien de plus qu'une simple saleté grise qui s'accompagnait de gros nuages gris et de grands vents, sans jamais tenir. Mais là. Un manteau blanc semblait s'être posé sur la ville, boum, comme ça, sans demander à personne. Aux premiers abords, je m'étais méfié de ce truc. Non seulement la texture était bizarre, mais en plus c'était froid et mouillé. Mouillé. Vous vous rendez compte ? Genre comme de l'eau. Ou de la pluie. Mais en solide. Qui tient. Et qui mouille.
Non, sérieux, vous imaginez le délire un peu, ou il n'y a que moi ?

Enfin bref. Toujours est-il que je m'en méfiait, au début. Comme tout bon détenteur d'un instinct animal qui se respecte, j’observais tout d'abord mon ennemi de loin. Par une fenêtre, une porte, d'un endroit au sec. Malgré toute la confiance que je pouvais avoir en Darla, elle était humaine, et sans que je ne sache vraiment pourquoi, depuis l'âge des cavernes aux jours d'aujourd'hui, les humains avait perdu cette méfiance naturelle à l'encontre des choses pouvant leur entourer. Et vas-y qu'elle sautait dedans en rigolant comme une malade, poussant même le vice à essayant de m'en jeter ! Quelle inconscience ? Ne lui avait-on donc jamais prévenu que les meilleurs prédateurs étaient ceux qui mettaient d'abord leurs victimes en confiance avant de fondre sur leur proie ?
Enfin bon. Au bout de quelques temps, une fois que mes observations furent finies et abouties en une conclusion simple :
"A moins que l'on en lance, la neige, ça n'attaque pas", j'osais m'approcher. Et quelle erreur ce fut.
Moi, le dieu de la chasse, prince des filous, roi des traqueurs, je laissais libre cours à ma curiosité au point de me laisser prendre comme un bleu à la première attaque venue. Perfide entité de doudoune rose, de laine orange et de bottes vertes pomme, un bras sournois jaillit d'une motte de neige, agrippa le mien et me tira sans vergogne dans cette épaisse et humide couche ivoire.

En sortant d'un bond sans demander mon reste, sous les éclats de rires enfantins de mon agresseuse, je battais vaillamment en retraite vers un coin hors de sa portée et au sec, afin de rectifié à grands coups de langue ma fourrure, encoure toute hérissée suite à la surprise. Et je me rendais alors compte d'un fait peu commun : voila qu'on avait du attendre vingt milles ans pour que je me vois pousser des poils blancs !
Au fur et à mesure que je les décomptais, je me rendis compte que le phénomène s'étendais sur tout mon corps, et j'avais alors sous les yeux une facette de mes anciens pouvoirs qui me remontaient sous les yeux : sous l'effet de la méfiance, de l'anxiété, mon pelage prenait la teinte naturelle de ce qui l'entourait, afin de mieux passer inaperçu.

Fasciné par le phénomène et galvanisé à l'idée de faire refaire surface aux mémoires enfouies de mes anciens pouvoirs divins, j'oubliais alors toutes menaces enfantines, toutes présences humains autour de moi, tout ce qui s'était passé depuis mon réveil, toute la ville, tout le reste et m'élançait d'un bond dans cette épaisse couette blanche étendue à même le sol. Sentant des changements occurer en moi alors que de vieux souvenirs de chasses - la traque, le camouflage, l'adrénaline montante alors que j'arrivais doucement dans le dos d'une proie - bien calfeutré sous la masse de flocon, je fini par bondir comme un diable hors de sa boite, métamorphosé. Alors éclatant comme le soleil, mon pelage était dorénavant d'un blanc immaculé, mais aussi plus fin, j'avais perdu en épaisseur sans pour autant ressentir un plus grand froid ; bien au contraire, je me sentais plus réchauffé et au sec que jamais.

Perdu dans d'antiques souvenirs, contemplant pour la toute première fois depuis ... Non, pour la toute première fois en fait, l'effet des mes capacités de dissimulation sur ma fourrure en milieu enneigé, je fut néanmoins bien vite ramené à la réalité par une furie qui semblait être elle aussi toute enjouée par ce brusque revirement sur mon apparence.

Le professeur lui aussi fut surpris de me voir ainsi changé. Et fut tout aussi agacé, si je puis dire. Lui qui n'avait de cesse de dénier l'évidence d'une présence sur Terre d'une antique divinité, il dut admettre, à grande peine certes, que ce soudain changement de teinte était bien trop brusque pour être un passage en pelage d'hiver, et qu'il y avait bien quelque chose de surnaturel la-dedans.

Toujours était-il qu'aujourd'hui était jour de fête. A force de supplique, Darla et mois étions parvenu à convaincre le vieux prof de participer à la Fête de la Justice. Et nous voila donc, tout trois, Darla tenant la main de son papi et la mienne, lui tenant le ballon de sa petite et moi tenant une glace dans nos mains libres respectives, tout trois partis pour le stade, afin d'assister à un match de ... Ach. Je sais plus. Enfin, le sport ayant certainement changé depuis mon temps, j'imagine qu'il y avait peu de chance pour que ce soit une partie de Monte-Mammouth. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 12 Mar - 2:27


“ Chouette, une fête ! „



C'était la fête en ville depuis plusieurs jours, mais le meilleur restait à venir ! Alex était comme un fou, plus excité que d'ordinaire. Si, c'était possible. Après tout, on célébrait les héros, ces personnes que le jeune homme admirait tant et dont il était totalement fan au point même de parfois littéralement les stalker. En toute innocence, bien évidemment. Car le rouquin était du genre bonne poire, un peu trop gentil la plupart du temps. Mais passons.
Il était surtout super heureux à l'idée de pouvoir se déguiser alors qu'il n'en avait pas l'occasion au quotidien. Il n'avait rien d'un héros, après tout, et donc, aucune raison de porter un costume en temps normal.

Mais aujourd'hui, il pouvait être qui il voulait ! Du coup, il enfila un costume de sa propre confection. Attention, Laurel, Catman était de sortie ! Oui, Catman. Comme Batman, mais en chat. Les chats caractérisaient Alex, après tout. Il les adorait et il leur parlait. Ce choix de costume paraissait donc tout à fait logique. Il avait donc mis un masque de chat qui ressemblait fortement à celui de ce cher Batman, à l'exception que les oreilles de chauve-souris étaient des oreilles de chat et qu'Alex avait rajouté des moustaches parce que c'était quand même l'un des signes distinctifs des petits félins !
Le reste du costume était composé d'une combinaison rouge avec un gros "C" sur la poitrine, ainsi qu'une cape trop cool, noire. En réalité, Alex avait l'air vraiment ridicule, mais à ses yeux, il avait la classe.

Une fois prêt, il prit donc la direction du stade, histoire d'assister au lâcher de ballons en étant aux premières loges. C'était fou ce qu'il pouvait y avoir comme monde dans les rues ! Mais c'était génial ! Le rouquin adorait cette ambiance festive où tout le monde riait et s'amusait.
En arrivant sur place, il acheta du popcorn, des bonbons et un soda, puis il alla s'installer dans les gradins. Il avait réussi à dénicher une petite place entre deux hommes de carrure assez... imposante, dirons-nous. Du coup, notre pauvre Catman était un peu à l'étroit. Mais qu'importe. Il était content et trépignait d'impatience.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 12 Mar - 18:20



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



Aujourd’hui est un jour de fête. La première fête indigène en sol américain même ! Bon, en fait c’est la troisième journée, mais ne chipotons pas. Oh, un peu de respect, c’est moi l’alpha ici ! Où j’en étais déjà… Ah oui ! Jour de fête, tout ça, tout ça. Donc, certes ce n’est pas l’ouverture de la fête, mais il y a ce soir un match au stade que je ne veux absolument pas rater et par conséquent, je me dois d’y aller.

Pas tout seul, hélas ! Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé… mais Nisa refuse de me laisser aller au stade seul. Je suis trop jeune et s’il m’arrivait quelque chose… Nyanyanya ! Franchement, je me suis déjà coltiné ses sorties les jours derniers sans moufter, elle aurait au moins pu me laisser peinard ce soir, mais non, hein. Evidemment, c’était trop lui demander. Bref, nous voilà donc tous les deux au lieu où va bientôt se dérouler le match tant attendu avant le lancer de ballons final. J’ai dans ma main droite un petit drapeau à l’effigie de l’équipe que je soutiens et une gaufre dans l’autre.

Après moult suppliques, je finis pas imposer le respect à ma sœur qui accepte de ne pas me coller pourvu que je reste dans son champ de vision. Je me suis donc dirigé vers la grille pour m’y percher, et ainsi avoir une super vue tout en restant visible de Nisa pour pas qu’elle me pète un scandale, quand soudain un agent vient me déloger. Eh oh, pépé d’où tu dis à l’alpha de la ville d’aller ailleurs ? Ce dissident ne veut pourtant rien savoir et me fait descendre. Il y a un irrespect là. D’autant plus qu’il ne dit rien à une fille un peu plus loin, alors qu’elle fait exactement la même chose que moi. Non mais j’hallucine là ! Remarque, je l’avais pas vu avant non plus…

Curieux, et parce qu’il en va de mon honneur d’alpha, je me dirige vers la fille pour mener mon investigation. « Yo ! T’es une ninja ou quoi ? Genre l’autre relou, il m’a dégagé et à toi il t’a rien dit. J’hallucine. Pas de respect quoi ! » Comme je suis un rebelle, je grimpe de nouveau après un gauche-droite de la tête pour vérifier que Walker Laurel Ranger Relou soit bien parti, puis je mords dans ma gaufre.

En quoi je suis déguisé ? Oh, en moi-même, parce que je le vaux bien. Je me suis juste permis de laisser apparaitre mes oreilles et ma queue de loup pour le côté Wolf-boy et d’enfiler mes plus belles Converses pour bien faire chic.



Tenue:
 

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Sam 14 Mar - 14:23

Je vis le garçon de tout à l’heure s’approcher et se planter juste sous ma position.
« - Yo ! T’es une ninja ou quoi ? Genre l’autre relou, il m’a dégagé et à toi il t’a rien dit. J’hallucine. Pas de respect quoi ! »
Il devait avoir dix ans et portait un déguisement d’homme-bête. Quoique déguisement n’était peut-être pas le terme approprié, la plupart des gens n’y prêtait surement pas attention mais je remarquais que ses oreilles n’étaient maintenue par aucun serre tête ou barrettes, j’en conclu que c’était des vraie. Un loup-garou donc… Je ne l’avais encore jamais vu à l’école mais je fréquentais les epsilons aussi peu que possible alors il n’était pas impensable que je ne l’ai jamais rencontré même si il y était élève.
Il se hissa à côté de moi, preuve qu’il n’avait guère été intimidé par l’agent de sécurité heureusement ce dernier était allé s’occupé ailleurs.
« - Un bon ninja ne dévoile jamais sa véritable nature. » Répondis-je avec un sourire entendu.
Il était vrai qu’effacer sa présence pouvait être associé à une technique ninjutsu mais je n’avais rien de japonais et mon style de combat était aussi éloigné que possible de celui d’un shinobi. Cependant spécialement pour aujourd’hui je pouvais prétendre être une Kunoichi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 5

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Lun 16 Mar - 20:17

Que la fête commence!




Toutes vos activités ont commencées, c'est une pure ambiance de festivité, mais vous vous sentez un peu oppressé, comme si vous alliez faire face à quelques choses qui vous mets l'angoisse au ventre... Un genre de sixième sens. Puis tout d'un coup, toutes les lumières s'éteignent, toute la ville est plongée dans le noir. Les écrans géants qui dominent la ville sont grisés puis une image apparaît. Vous pouvez apercevoir une femme, ou plutôt, une petite demoiselle à la voix criarde et au regard rouge comme la braise. Vous avez l'impression qu'elle vous scrute d'un air mauvais. Elle commence : "Chers concitoyens de Laurel, moi et mes frères sommes prêt à vous annoncer une grande nouvelle. Cette nuit, sera votre dernière. Vous ne reverrez jamais le jour tel que vous l'avez connu. Votre monde va être bouleversé. Nous sommes les Knightmares et en ce grand jour où les planètes vont s'aligner, votre chère terre va être plongée dans le chaos le plus total. Profitez bien de votre petite fête avant que tout cela ne change!" Et elle disparut de l'écran dans un éclat de rire sinistre. Les gens ne disaient plus rien, pétrifié par ce qu'ils venaient d'entendre. Les lumières de la ville resplendirent à nouveau, mais le silence avait pris place. L'angoisse ne faisait que commencer... Et pour vous?





• Postez à la suite de ce message dans l'ordre que vous voulez.
• Vous pouvez poster plusieurs fois pour répondre à vos compagnons durant ce tour.
• Vous avez jusqu'au mercredi 25 mars pour répondre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 19 Mar - 11:44



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



La fille me répond dans un sourire qu’un bon ninja ne dévoile jamais sa véritable nature. Elle vient tout de même de le faire un peu, là. Sa réplique m’amuse et je lui souris également. « T'as raison. Moi, je suis un loup trop badass. Si l’autre relou revient, je te protégerai. Je le bouffe, il va rien comprendre ! » Clin d’œil. C’est vrai, je pourrai me transformer en loup et lui mordre la croupe, histoire de bien lui imposer le respect à ce mécréant !

Je porte de nouveau mon attention sur le stade, attendant avec impatience l’arrivée des joueurs. Je mords une nouvelle fois dans ma gaufre avec gloutonnerie. Bon, bon… ça commence quand ? « Tu viens encourager qui ? » demandé-je à la fille tout en agitant mon petit drapeau. Attention, question piège ! On va voir si tu es du bon côté de la force.

Soudain, je me sens étrange. Mes sens de loup sont en alerte. Mes oreilles se font raides au-dessus de ma tête, comme aux aguets. Et puis… la lumière s’éteint, comme ça, sans crier gare. Moment de stupeur, comme tout le monde, je regarde l’écran s’illuminer sur une silhouette de gamine. Je l’écoute, médusé, déblatérer un lot de conneries. Oh meuf, redescends sur terre ! Genre t’as cru t’es la reine de Laurel ? Que dalle ! Si tu fais ta relou, on va te défoncer. Tes plans machiavéliques se portent sur la mauvaise ville.

Tout se rallume ensuite. Silence. Dire qu’elle a foutu une ambiance de merde serait encore bien trop faible. « Genre, elle se prend pour qui ? » Je regarde en arrière, pour voir la réaction de Nisa et je constate qu’elle vient me rejoindre. AH BAH BRAVO, j’étais peinard et maintenant la sœur rapplique. Merci Knightmares, t’es une meuf géniale, hein ! Vraiment !

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 19 Mar - 14:54





Knightmares ?

Dean semblait un peu paumé avec sa poussette et Kenzo. Faut dire qu'il n'avait pas encore vraiment le coup de main avec ce genre de truc, c'était limite s'il n'aurait pas renversé cette poussette en tapant un coin de trottoir, vous voyez le genre ? Franchement pas doué en fait, mais pour le moment, tout semblait plutôt bien se dérouler. Il y avait un peu de monde dans les rues et surtout proche du stade. C'était un peu normal dans un sens, c'est ce qu'il pensait tout du moins.

Alors qu'il s'était arrêté pour regarder tout autour de lui avant de rentrer à l'intérieur du stade avec le petit, histoire de lui faire voir l'endroit -même s'il ne s'en rappellerait probablement pas vu son jeune âge- les lumières s'éteignaient soudainement. C'est en alerte, tel un chien de garde qu'il s'était rapidement mis à genou devant son enfant pour s'assurer qu'il ne disparaissait pas dans l'obscurité, finalement, il était peut-être un bon père, il avait déjà les réflexes pour. Cependant, il arquait rapidement un sourcil en entendant les bourdonnements ambiants qui venaient de voir le jour et soudainement cette gamine à l'écran. Qui c'était au juste ? Il aurait préféré ne pas savoir lorsqu'elle prenait enfin la parole. Sa voix était … Insupportable au possible. S'il avait eu son ancienne arme de service, il aurait peut-être tiré dans le tas pour faire taire cette voix, pour vous dire à quel point elle lui semblait horripilante. Néanmoins, ce qu'elle disait semblait beaucoup plus l'intéresser, passant outre sa voix assez facilement.

« Knightmares ? »

Qu'est-ce que c'était encore que cela ? Décidément, la ville de Laurel n'était jamais paisible plus de cinq minutes à ce qu'il constatait. Une nouvelle psychopathe voyait le jour et avec elle, des « frères » qui feraient en sorte que le jour ne se lève plus sur cette ville ? C'était un peu classique comme menace à vrai dire. Un soupir passait ses lèvres, pas effrayé pour un sou. Dean n'était pas le genre à céder à la panique, mais peut-être que ce ne serait pas le cas de tout ces gens. S'ils devaient se mettre à courir dans tous les sens en hurlant, ce serait problématique. Il fallait faire quelque chose, mais d'abord, peut-être trouver un allié ou deux dans le tas pour s'assurer de mettre un plan en place pour retrouver cette gamine et stopper cela avant que ça ne tourne mal.

En faisant le tour de la foule, il repérait assez rapidement l'une de ses élèves qu'il ne connaissait pas tellement, Fanny, classe Iota, même s'ils ne parlaient pas forcément, il connaissait tout ses élèves. Avec elle semblait se trouver le jeune Süleyman Yilmaz qu'il avait aussi en cours, dans une classe inférieure. Décidément, il y avait une réunion de ses élèves ou quoi ?  Une mémoire d'éléphant ce type, croyez-moi. En prenant le chemin vers elle, il posait sa main sur son épaule, bien entendu.

« Fanny, Süleyman, vous allez bien ? Vous ne devriez pas rester par ici, on ne sait jamais ce que cette gamine peut faire et jusqu'où s'étend ses menaces. » Dit-il sérieusement avant de regarder autour de lui. « Merde, Kenzo ! »

Oui, il avait oublié la poussette … Bon père nous disions quelques minutes auparavant. Alala ! C'est en courant qu'il faisait demi-tour, allant chercher son fils qui n'avait pas bougé, heureusement pour lui. Il revenait donc avec lui une nouvelle fois.

« Je disais donc, vous devez vous mettre à l'abri pour le moment, jusqu'à ce que ce problème soit résolu ou élucidé ! »


© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Sam 21 Mar - 0:38

« - T'as raison. Moi, je suis un loup trop badass. Si l’autre relou revient, je te protégerai. Je le bouffe, il va rien comprendre ! »
Je jetais un regard au jeune garçon. Même si il était capable de se transformer totalement il me semblait qu’il resterait peu effrayant. Je choisi cependant  de m’en amuser.
« - D’accord. Alors je compte sur toi Loup. »
Cela dit je reportais mon attention sur la foule, j’avais déjà remarquée la jeune fille qui nous jetait de fréquents regards mais il y avait autre chose qui me dérangeait d’avantage. Il y avait quelque chose qui clochait. J’avais l’impression de voir repasser plusieurs fois les mêmes figurants comme dans un film. Il y avait aussi cette personne que j’entrevu qu’un brève instant avant qu’elle ne disparaisse au milieu des spectateurs.  
« - Tu viens encourager qui ? »
La voie de mon voisin interrompit mes pensées et brisa ma concentration me faisant perdre toutes chance de retrouver la silhouette ayant attiré mon attention. Je n’eus de toute façon pas le temps de répondre à sa question car la lumière s’éteint soudainement. Seul l’écran géant du stade était resté allumé. J’avais déjà un loup-garou à mon côté et maintenant un vampire ? Ou juste une jeune fille avec des lentilles rouge. Je lisais peut-être un peu trop de livre. Elle parle et sa voix était réellement désagréable et ce qu’elle disait la rangeait dans la classe des méchants psychopathes voulant détruire le monde. Ou juste des pirates informatique qui voulaient s’amuser un peu en faisant peur aux habitants de Laurel. Quelle qu’était la situation réelle, la petite mise en scène semblait faire son effet et la foule commença à s’agiter dès que la lumière revient.
« - Genre, elle se prend pour qui ? »
En effet. Le jeune loup observa la fille de tout à l’heure qui à présent se dirigeait vers nous. Elle n’était d’ailleurs pas la seule, un des profs d’Heroe’s SUP faisait de même. Notre position était trop repérable, si la situation devenait vraiment dangereuse cela pourrait faire de nous les premières cibles.
« - Descendons. »
J’attrapais le bras du loup et me laissais tomber au bas de la grille nous entrainant tout deux. Monsieur Worthington arriva en premier, ce qui était étonnant puisqu’il avait dû manier une poussette au milieu de la foule… ah bah non en fait, il n’avait plus de poussette.
« - Fanny, Süleyman, vous allez bien ? Vous ne devriez pas rester par ici, on ne sait jamais ce que cette gamine peut faire et jusqu'où s'étend ses menaces. »
Je retiens un soupire, mais avant que j’ai peu faire le moindre commentaire il repartit chercher son enfant.
« - Saly ! On s’en va ! »
C’était maintenant le tour de la fille. Je laissais le loup protester et en profitait pour vérifier que mon arme était correctement charger – je la masquais évidement avec mon pouvoir, ce n’était pas la peine que qui que ce soit la voit et commence à paniquer – puis remis à sa place. Je n’en avais pas besoin immédiatement, peut-être n’en aurais pas besoin du tout mais je voulais être prête à toute éventualité.
« - Je disais donc, vous devez vous mettre à l'abri pour le moment, jusqu'à ce que ce problème soit résolu ou élucidé ! »
Le prof était de retour avec son bébé et la sœur de Süleyman semblait de son avis.
« - Monsieur, je pense que c’est plutôt l’occasion de faire un peu de travaux pratique. »
Je n’avais aucune intention de partir. Nous allions découvrir l’utilité des cours de défense.
« - Qu’en penses-tu Loup ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Sam 21 Mar - 12:32



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



La fille m’attrape et nous descendons tout deux. Je vois bien que la foule commence à s’inquiéter. Non mais vraiment, tout se passait bien et paf, voilà qu’une relou fait sa… relou justement ! Et puis franchement, c’était quoi ce numéro ? Genre, la meuf s’est dit très sérieusement « Oh tiens, je vais montrer mon ombre sur un écran géant après avoir éteint les lumières parce que je suis trop d4rk vous pouvez pas test ! » ?

Le prof de défense, que je n’avais pas remarqué jusqu’à ce moment, se pointe pour nous dire qu’on doit partir. Oh dude, are you fucking kidding me ? On est des héros ou pas ? Cela dit, il repart aussi vite qu’il est arrivé et je dois bien dire que je ne comprends pas pourquoi. Kenzo ? Avait-il une soudaine envie de parfum en un tel moment ? J’ai pas le temps de me poser davantage de questions puisque c’est maintenant à ma sœur de se pointer : Nisa, 18 ans et également étudiante à l’Heroe’s. Une vraie tigresse, au sens propre du terme. Comme moi, en guise de déguisement elle a laissé ses oreilles et sa queue de tigresse apparaitre. Je devine déjà ce qu’elle va me dire. « Quoi ? Mais non ! Faut qu’on fasse quelque chose ! »

M. Worthington revient avec… une poussette ? Non mais... what the fuck ? C’est ça Kenzo ? Pauvre gosse, à peine né, déjà puni par un prénom pareil, mais osef. Ce n’est pas le moment de parler de ça. Une nouvelle fois, il veut qu’on parte. Non, mais non ! Fanny, puisque c’est ainsi que se prénomme la fille, prend la parole pour demander de profiter de la situation pour faire des travaux pratiques. Enfin, merci, quelqu’un qui me comprend. La voix de la sagesse a parlé. « Non mais t’as top raison, Ninja ! » Je m’adresse à ma sœur : « Fais pas genre t’as pas envie d’agir ! Je suis sûr que t’en meurs d’envie aussi ! – Peut-être, mais de nous deux c’est moi qui dois surveiller un gosse de 11 ans insouciant ! » Je me vexe un peu, est-ce qu’elle est en train d’insinuer que je suis un boulet ? Elle reprend, après un soupir : « Bon… J’avoue que ça m’intrigue aussi, mais tu restes à côté de moi et si ça devient dangereux, je te ramène fissa à la Heroe’s et par la peau du cou s’il le faut ! » Je savais qu’elle pouvait pas rester les bras croisés, je la connais que trop bien !

Ne reste plus qu’à convaincre M. Worthington, je me tourne donc vers lui. « Façons, où voulez-vous qu’on aille se cacher ? La meuf a dit que toute la ville était leur cible. Donc y’a pas de cachette possible. Donc ça sert à rien de s’enfuir et donc autant essayer de faire quelque chose ! » Logique implacable ! « En plus, j’ai dit à Fanny que je la protégerai, alors vous en faites pas ! » Franchement, je sais pas ce qu'il lui faut de plus, là !

Je jette un regard méchant à Nisa alors que je la surprends en train de lever les yeux au ciel après ma dernière réplique.


HRP:
 

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 24 Mar - 0:48


“ Uh oh, ça part en cacahuète ! „




Tout avait si bien commencé, les gens étaient contents, les festivités battaient leur plein et Alex, alias Catman, s'empiffrait de popcorn. Il souriait bêtement sans arrêt, son regard passant d'un côté à l'autre, histoire d'observer les gens. Parmi eux, il y avaient sûrement de vrais héros aussi et pas juste des fans comme lui qui s'étaient déguisés. Mais bon, il était un peu difficile de savoir où ils se cachaient. Dommage...
Et puis, ce fut le drame. Les lumières s'éteignirent, plongeant le stade dans le noir.

Les gens commençaient à paniquer lorsque l'écran fit apparaître un message des plus bizarres et des moins rassurants. Alex fixa l'écran, la bouche grande ouverte. Un grain de popcorn en tomba, mais il ne fit pas attention. C'était une blague ? Peut-être que ça faisait partie du spectacle ? Non...bizarrement, le rouquin en doutait beaucoup. Et puis, tout le monde semblait inquiet tout à coup.
C'était qui, ces "Knightmares" ? Qu'avaient-ils l'intention de faire ? Si Alex était un vrai héros, il leur aurait dit ce qu'il en pensait ! Ou pas.

Une fois la petite mise en garde terminée, tout revint à la normale. Certaines personnes tentaient de sortir du stade, s'y sentant sans doute en danger. Mais le message n'avait-il pas parlé de toute la ville ? Dans ce cas, où qu'ils soient, ils ne seraient pas en sécurité. Alex déglutit. Les méchants ne gagneraient pas de toute façon ! Les héros seraient là pour les battre et protéger tout le monde !
C'est alors que son regard se posa sur une silhouette qui ne lui était pas inconnue. C'était...Alex se leva d'un bond et s'empressa de quitter les gradins, s'excusant auprès de tous ceux qu'il bousculait, et rejoignit le petit groupe qui s'était formé un peu plus loin. Il ne connaissait pas les autres, mais Süleyman, il le connaissait !

"Sulyyyyyy !"

Il courut vers lui en agitant la main, un grand sourire aux lèvres. Oui, oui, malgré ce qui venait de se passer, Alex trouvait le moyen de sourire. En même temps, il était content de voir son jeune ami, celui qu'il avait recueilli pendant un temps chez lui en pensant d'abord qu'il s'agissait d'un simple louveteau.

"Tu n'as rien ?"

Il se tourna ensuite vers les autres. Sans doute des amis de Suly.

"Bonjour !"

Plus il les regardait et plus une pensée totalement ridicule lui vint en tête, une pensée qu'il ne put pas garder bien plus longtemps pour lui, quitte à avoir l'air d'un vrai idiot.

"En fait, on dirait une réunion de superhéros ! Vous êtes des héros, dites ? Diiites ?"

Décidément, il n'était pas croyable. Une menace venait de tomber sur la gueule de toute la ville et Alex trouvait encore le moyen de jouer les fanboys.

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 24 Mar - 20:03

La décision était prise et il y avait peur de chance que ce que dise le prof de défense y change quoi que ce soit. Nous allions rester, mais pas sans rien faire tout de même. Le mieux me semblait-il était de chercher ces … chevaliers des cauchemars, ou peut-importait ce que ce mot valise signifiait.
« - On devrait peut-être essayer d’aller à la loge des commentateurs. Ça parait bien pour observer la foule sans s’y mêler ou se faire remarquer. Et je pense que c’est juste à côté de la salle de contrôle des écrans. »
Du moins ce serait là que je me serais postée si je faisais partie d’un groupe de terroriste et était chargée d’apprécier la réaction de la population à la petite mise en scène porté par notre porte parole.
« - Sulyyyyyy ! »
Il n’était nul besoin d’être particulièrement observatrice pour repérer le rouquin qui se précipitait dans notre direction en hurlant et agitant les bras. Il arriva enfin à notre porté et après quelque salutation d’usage demanda soudainement si nous étions des super héros. Je jetais un coup d’œil à mes compagnons dans l’hypothèse où un détail m’aurait échappé mais ce n’était bien entendu pas le cas. Deux jeunes filles, un gamin, un père et son bébé ne ressemblait plus à une sortie en famille qu’à un groupe de justicier. Le rouquin s’avait peut-être que le petit loup était d’Heroe’s SUP ?
Tout le monde avait le visage découvert et ce type semblait du genre à crier sur tous les toits ce que nous étions ce qui n’était pas très bon pour la conservation d’une identité secrète. En faite personnellement je m’en moquais car je ne resterais sans doute ni dans les souvenirs de ce type, ni  de personne autour, pas avec trois autres pour attirer l’attention avec les trois autres pour attirer l’attention personne ne me remarquerais.
« - Nous somme des amis de Süleyman, exactement comme vous. » Répondis-je néanmoins d’une voix un peu absente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mer 25 Mar - 0:26

The night is dark and full of terror

La fête de la justice, chose que tu avais découvert il y a de cela quelques jours. Tu te serais volontiers passé de tout ceci et des diverses obligations que ceci pouvait un tant soit peu t'imposer en tant que joker. Ce n'en est pas pour autant que tu t'étais efforcé de quitter ton petit chez toi en ces derniers jours hormis lorsque ceci s'avérait nécessaire histoire de faire bonne impression comme ils disaient. Étalage de joie et de bonheur, c'était le mot d'ordre au rendez vous de cette fête même si tu n'avais jamais eu un réel talent pour exprimer une quelconque émotion proche du bonheur. Tant que ca faisait plaisir au peuple et que tu pouvais rester de ton côté cela ne te dérangeait point. À vrai dire tu trouvais ceci ennuyant même s'il était aisé de constater que tes occupations pouvaient facilement se compter sur les doigts de la main. Tout ceci était bien trop calme à tes yeux, bien trop parfait... Pas la moindre perturbation en ces jours de fête alors que ceci pouvait paraître comme le moment parfait afin de sans doute frapper et semer un vrai bordel. Finalement tu avais eu plus ou moins raison de ton chez toi tandis que tu vis les éclairages et autres lumières s'éteindre en quelques imperceptibles secondes.

Voilà que tu avais fini par river ton regard vers le premier écran que tu avais pu apercevoir en ton chez toi, décrivant de tes pupilles bien trop curieuses sur celle qui proférait des menaces à l'attention de chaque personne en cette ville cette nuit. Tu n'avais perdu un instant pour rejoindre le centre des jokers et t'équiper de celle que l'on aurait pu considérer comme ta plus fidèle compagne, ta cuirasse MJOLNIR avant de partir en direction d'un des lieux sûrement les plus bondés de la ville de par l’événement qui devait si dérouler. Détresse pouvant se lire sur le visage de certaines personnes voilà que tu avais fini par atteindre le stade toujours ampli même si certains civils semblaient vouloir rejoindre leur chez soi plus tôt que prévu en cette soirée. Tu n'avais perdu le moindre instant pour te mêler à la foule là où tu aurais dû te trouver au cœur de celle-ci en civil à défaut d'être vêtu de cet amas de métaux, tes obligations de joker avait fini par paradoxalement égailler ce qui allait être une nuit relativement monotone, bien trop calme et surtout ennuyeuse.

C'est ainsi que tu finis par entrevoir l'une des élèves de cette fameuse école que tu connaissais quelque peu, Fanny, celle que tu avais quelque peu prise sous ton aile l’entraînant de temps à autres à manier diverses armes à feux. En compagnie de certains autres enfants et surtout d'un adulte. Tu ne tardas à te rapprocher d'eux les dévisageant brièvement sous ta visière tintée avant de t'adresser au petit groupe.

« - Vous comptez faire quoi ? »

Reportant ton regard vers la personne la plus âgée du groupe, tu déclaras ceci une nouvelle fois en toute dernière parole observant tantôt le jeune enfant en ces lieux.

« - Je ne sais pas si vous êtes l'un des professeurs de certains de ces adolescents mais je pense que vous devriez d'abord trouver un endroit pour le petit le temps de cette nuit, à défaut de savoir si ces menaces seront fondés d'ici quelques heures. »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mer 25 Mar - 16:08





Knightmares ?

Le prof de défense se retrouvait dans une situation qui n’allait pas réellement être simple à gérer. Des gamins de l’école qui semblaient peu disposés à rester en retrait, Kenzo avec lui pour le moment c’était à peu près tout, mais bientôt d’autres personnes surgiraient. Des adultes responsables seraient de bon ton et il aurait largement préféré rester entouré d’adulte, mais ça ne semblait apparemment peu probable vu comment réagissaient les jeunes à sa demande. Une main se posait sur son front, le frottant un peu. Plus encore qu’eux, c’est Kenzo qui poserait « problème ». Qu’est-ce qu’il allait bien pouvoir faire de lui au juste ? Voilà pourquoi il n’était pas fait pour être père et encore moins en sachant que le petit avait déjà presque un an et qu’il ne l’avait que depuis peu. Un enfant sur le pas de sa porte à noël, qui aurait cru ça possible ? Enfin.
Il écoutait les enfants parler et comprenait rapidement qu’ils ne changeraient pas d’avis, il n’allait donc pas essayer de les convaincre et s’assurerait juste de les protéger autant que possible. Son côté flic par contre, avait énormément de mal à l’accepter, lui. Il passerait outre cependant pour le moment.

« Restez à portée de vue, c’est tout ce que je vous demande. »

Il s’apprêtait à rajouter quelque chose, mais écoutait avant la suggestion de Fanny. Cela aurait pu être bien, mais il en doutait réellement, quoiqu’ils pouvaient très bien faire des groupes, mais encore une fois, il était le seul adulte ici. Plaie. Il entre-ouvrait pour prendre la parole quand une tignasse rousse venait dans son champ de vision de façon… Très joyeuse ? Bon, il y avait toujours de tout dans ce genre de situation, mais il n’aurait jamais cru voir un homme heureux. Même avec sa carrière de flic, il n’avait jamais vu cela. Comme quoi, les gens étaient vraiment tous très différents. En arrivant, il ne disait rien, le regardant faire, s’adressant à Suly. Une connaissance donc et qui plus est, quelqu’un en dehors de l’école, très bien. Son regard ne changeait absolument pas lorsqu’il sous-entendait que cela ressemblait à une réunion de superhéros, il fallait savoir un minimum être bon menteur pour être un flic efficace. Il laissait Fanny répondre à sa question quelque peu puérile dans un sens et répondrait ensuite si besoin. En voyant ce jeune homme, il avait espéré dans un sens ne plus être le seul adulte, mais apparemment, ce n’était pas le cas.

« Effectivement, nous sommes des amis de Süleyman tout comme vous, navré de vous décevoir. »

Un sourire bref, amical et le voilà retourné dans ses pensées à la recherche de solution. Finalement, quelques secondes s’écoulaient avant qu’une personne adulte arrive en ces lieux comme pour lui porter secours, bien qu’il ait fini par trouver une solution. Sans rien dire, le regardant un instant, il profitait de ce moment pour regarder les alentours, réfléchir à ce qu’il en était et surtout savoir si le cas se résumait ici ou dans toute la ville. Il était, cependant, certains qu’ils n’étaient pas les seuls à avoir vu cette vidéo. Il entendait finalement des mots à son encontre, tournant son regard sur le nouveau venu, jetant un regard sur Kenzo ensuite.

« Ne vous en faites pas, je viens de trouver une solution pour lui qui sera parfaite. » Dit-il avant de sortir son téléphone, contactant la seule personne en qui il pouvait avoir confiance. « Maman ? Ouais, désolé de te contacter subitement… Non… Ne t’en fais pas, je suis sur les lieux… Je vais m’en occuper, je te le promets, par contre, Kenzo aurait besoin de toi. Merci ! »

Il raccrochait avant de regarder tout le monde.

« Les jeunes ne bougent pas sans moi, je reviens. »

La poussette en main, il partait donc en direction de chez sa mère qui n’était non loin d’ici, une bonne chose pour le coup. Il ne lui faudrait que quelques minutes pour traverser la route et y arriver, enfin, en temps normal bien entendu. C’est seulement dix minutes plus tard qu’il réapparaissait enfin. Comme la situation le demandait et quand bien même ce gamin roux était présent, il s’était tout de même changé. Son costume ne laisserait pas entrevoir son visage, il serait le seul à ne pas savoir que c’était lui à moins que quelqu’un fasse une bourde.

« Vous êtes un Joker n’est-ce pas ? » Demande-t-il directement. « Je suis professeur à la Heroe’s, celui de défense pour être exacte. Est-ce que vous avez des informations concernant ce qui se passe ? Il nous faudrait déjà savoir si tout ceci est sérieux ou bien une mauvaise blague émisse par quelqu’un, il nous reste juste à savoir comment. »


© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mer 25 Mar - 18:43



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



Bien, notre groupe constitué, il ne reste plus qu’à passer à l’action. Manifestement, notre prof n’a pas le cœur à nous en empêcher et tant mieux. Façons, s’il fait son relou, je le plante, lui et ma sœur, et avec Fanny on agirait seuls ! Enfin, pas besoin d’en venir à cette extrémité, fort heureusement. J’écoute la ninja proposer une idée que je trouvais judicieuse : aller à la loge des commentateurs. En effet, si les vilains voulaient une bonne vue, ils seraient forcément là-haut et comme le dit Fanny, le panneau de contrôle est sûrement pas loin.

On a pas le temps de réfléchir davantage à cette possibilité qu’Alex, avec son côté foufou habituel qui me fait marrer, vient nous rejoindre. « Salut bro’ ! Ça va, t'inquiète et toi ? » lancé-je alors que je lui tape le bras amicalement dans le même temps. Il demande ensuite si on est des héros. Ahah, il ne croit pas si bien dire ! Mais je n’ai pas le temps de l’ouvrir que Fanny et notre prof disent qu’ils sont justes des amis à moi. Euh, wtf ? Je fronce les sourcils et Nisa me fusille du regard. Bon, bon, message reçu… mais je ne vois pas pourquoi on ne peut pas dire la vérité. Surtout qu’il connait déjà mon don ! « Ouais, c’est des potes ! Je te présente Fanny, M. Worthington et ma sœur Nisa. Et je vous présente Alex. » dis-je donc en m’alignant sur les autres et jouant des mains pour faire les présentations. Je sais pas si c'est très crédible d’appeler un soi-disant pote par son nom, mais je ne connais pas le prénom du prof de défense...

Nouvel personne qui arrive – décidément !  – et cette fois, je ne le connais pas, donc il faudra trouver une autre excuse que le coup du « on est des potes de  Saly ». Cela dit, lui a l’air d’être un vrai héros. Notre prof passe un coup de fil à… sa mère ? Ah, c’est pour lui refiler le moutard. Okey, normal. Bon ! Voilà qu’il nous plante… et genre faut attendre son retour ? Ah, sérieux ? Qu’est-ce qu’on dit si les vilains arrivent ? « Ah non désolé, revenez dans 5 minutes, le temps que notre prof revienne ! » ?! Ou plutôt le temps que notre « pote » revienne si on veut jouer le jeu jusqu'au bout.

Eh bien, puisque j’ai rien de mieux à faire pour le moment, je mange le reste de ma gaufre d’un air boudeur, puis je balance à Alex : « La preuve qu’on est pas des héros : tu en connais beaucoup toi, des héros qui font attendre les méchants le temps de refiler leur gosse à leur mère ? Moi pas ! » Non et puis, c’est pas s’il prenait son temps en plus, hein ! Je me tourne finalement vers Fanny. « Je pense que c’était une bonne idée, le coup de la loge. » Nisa acquiesce également. Enfin, on verra ça quand M. Lambin sera de retour !

Et 1000 ans plus tard, le prophète dans son beau costume – sans préciser que c'est lui, mais ses étudiants connaissent forcément son costume de Super – est de retour pour nous guider… Ou pour discuter avec l’autre dude ! Oh, sérieux ? On passe à l’action quand ? D'ailleurs, est-ce qu'il pense qu'Alex est teubé au point de ne pas faire le rapprochement ? Enfin bref ! Je soupire et lance un regard plein de désespoir à Fanny… Je suis bien tenté de filer à l’anglaise avec la ninja pour qu’on enquête de notre côté, si les autres restent ici à discuter !

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Ven 27 Mar - 21:20

Le petit loup fit les présentations et le prof de défense reprit mes propos. Je soupirais intérieurement, ce petit groupe devenait un peu trop encombrant lorsqu’un nouveau personnage, encore un, fit son apparition. Mais cette fois ce n’était ni un prof décidé à nous éloigner du lieu de l’action, ni un civil. C’était Aäron. Je commençais par estimer les armes qu’il portait en écoutant distraitement son petit échange avec le prof jusqu’à que ce dernier parte. Mais je profitais surtout de l’inattention que joker pour lui emprunter une de ses armes sans qu’il ne le remarque. Je savais qu’il n’aimait pas que je touche à son matériel mais c’était un CZ. C’était le mamba ! Tout en acier, un canon de 114 millimètre, 1180 gramme, visée intégré, compatible avec des balles de 9 millimètre…
« - Je pense que c’était une bonne idée, le coup de la loge. »
Je le pensais aussi. Tout du moins c’était une idée. Parsque pour le moment ce n’était pas les propositions d’actions qui fusaient. Ceci étant je ne m’en plaignais pas, Aäron finirait par se rendre compte que je lui avais empruntée son arme mais en attendant je pouvais l’examiner à loisir ♥
M. Worthington, ou plutôt Fatality, revient et se lança de nouveau dans du bla bla. Je captais le regard désespéré de  Süleyman et acquiesçais à sa demande muette. Après un bref coup d’œil aux autres pour vérifier qu’ils ne nous prêtaient aucune attention je me glissais dans la foule.
Après quelques mètres un écran humain suffisant nous séparait des autres, je fis une pause pour vérifier que le jeune garçon m’avait suivit.
« - Passe devant, Loup. »
J’en profitais également pour envoyer un message à Aäron. "Dis au prof que je suis partie avec Suly. Au faite très beau ton mamba." J’avais toujours son arme à la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Lun 30 Mar - 21:54



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



Il semble que je sois sur la même longueur d’onde que Fanny qui acquiesce silencieusement. Il nous suffit d’un regard complice pour nous comprendre. Les autres veulent rester à papoter en attendant de voir ce qu’il se passerait ? Eh bien, soit, nous n’allons pas les en empêcher tant qu’eux ne nous empêche pas de passer à l’action. Est-ce que visiter la loge est une si bonne idée qu’elle vaut la peine de filer en douce ? Dans le fond, je n’en sais rien, mais même si l’idée de Fanny s’avérait être une fausse piste, au moins avait-elle le mérite d’exister ! La ninja avait proposé quelque chose, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

C’est pourquoi, vérifiant avec elle que les autres ne nous surveille pas, nous profitons d’une minute d’inattention de leur part pour  nous éclipser ni vu ni connu. La masse grouillante de la foule nous empêche d’aller très vite, mais c’est également ce qui nous permet de fuir en toute quiétude. Je me retourne pour constater que Nisa nous a grillé et qu’elle tente de nous rattraper, mais trop tard pour elle : la foule nous a déjà camouflé à ses yeux. Evidemment, je me doute bien que ce n’est pas ça qui va la décourager, mais le temps qu’elle nous retrouve, nous avons une bonne marge.

Fanny s’arrête pour s’assurer que je me suis pas fait gober par la foule et me dire de passer devant. « Okey. Hey, le flingue il était pas au Joker ? » Après cet réflexion particulièrement pertinente, j’attrape ta main, histoire d’être sûr de pas te paumer dans ce monde, et voilà que j’ouvre la marche. « J’espère qu’on va trouver quelque chose. Je te raconte pas comment Nisa va me défoncer quand elle va me retrouver, alors autant que ça soit pas pour rien ! » Rah, putain de gens, poussez-vous !

Ah et des flics maintenant, bah oui, bien sûr ! Il manquait plus qu’eux, on était pas assez nombreux après tout. « Attention. » Je me décale vers la droite pour nous cacher derrière un gradin le temps que les deux poulets passent leur chemin. Ceci fait, nous pouvons reprendre notre ascension. Heureusement, nous touchions au but.

J’ouvre la porte de la loge… vide ! Bon en même temps, c’est sûr que les vilains allaient pas non plus rester bien en évidence pour se faire cueillir facilement. « Une idée de ce qu’on doit chercher ? » Entre temps je t’ai bien sûr lâché la main et je m’apprête à fouiner à la recherche d’un quelconque indice.


HRP:
 

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 31 Mar - 7:03


“ Omg, des héros ! „




Alex fit une petite moue déçue lorsque le petit groupe lui assura qu'ils n'étaient pas des héros. Mais avec ce qui venait de se passer, nul doute que l'un ou l'autre d'entre eux finirait par pointer le bout de son nez tôt ou tard ! Le rouquin adressa un grand sourire aux autres lorsque Süleyman fit les présentations, content de faire de nouvelles rencontres, malgré les circonstances.

"Enchanté, vous tous !"

Alors qu'ils réfléchissaient à quoi faire, le rêve d'Alex se réalisa. Enfin, façon de parler. Car un héros venait de faire son apparition et pas n'importe lequel. Un joker ! Alex le connaissait, après tout, il était un fan inconditionnel de ceux qui protégeaient la ville. Et il était vraiment trop cool ! Et grand, très grand ! Ses yeux se mirent à briller et il le regarda comme un gamin regardait une friandise ou un super jouet qu'il convoitait. Il était tout excité et s'était mis à sautiller sur place.

"Ouaaaah !! Vous êtes trop cool ! Je peux avoir votre autographe ? Pleaaaaase !"

Bonjour les priorités. Alex avait beau s'être déguisé en superhéros, s'il se comportait tout le temps comme ça, il n'en serait jamais un vrai. Bon, de toute façon, ça n'arriverait pas, ou alors juste dans ses rêves les plus fous.
Là, il n'avait d'yeux que pour le mec en armure. Tellement cool. Tellement impressionnant. Mais son attention fut momentanément attirée par le plus vieux du groupe, celui avec le gosse, qui annonçait qu'il revenait. Alex le regarda partir du coin de l’œil avant de se remettre à kyatiser sur le joker. Vu comment il le fixait, on aurait pu croire qu'il avait remarqué la fille piquer l'un des flingues du héros, mais il ne vit absolument rien. Crétin de roux.

Quelques minutes plus tard, un autre héros les rejoignit et s'adressa directement au joker en déclarant qu'il était professeur dans cette école qui faisait rêver Alex. Il fit une petite moue avant de l'observer, lui aussi, avec des étoiles dans les yeux. Deux héros en même temps, c'était Noël avant l'heure ! Une seconde...Quelque chose clochait ! Le jeune homme avait beau avoir l'air stupide, quand il s'agissait des héros, il avait un certain flair. Il prit un air pensif l'espace de quelques instants avant de pointer un doigt accusateur vers le héros à la capuche.

"Vous ! Vous étiez là tout à l'heure ! Avec l'enfant !"

Il n'était pas si idiot qu'il en avait l'air, hein. Finalement, il adressa un petit clin d'oeil à l'homme et lui sourit.

"Vous en faites pas, je dirai rien ! Motus et bouche cousue !"

Une seconde. Où était Suly ? Et la fille de tout à l'heure, Fanny ? Alex se mit à regarder autour de lui, mais ne les vit nulle part. Du coup, il se tourna à nouveau vers les deux héros, l'air un peu paniqué.

"Euuuuh...Où sont Suly et Fanny ?"

Il aurait pu être content d'être tout seul avec deux héros, mais vu les circonstances, il s'inquiétait quand même pour son ami, là !

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 31 Mar - 13:57





Knightmares ?

Voilà pourquoi Dean avait du mal avec les gosses, d’une part parce qu’il n’était déjà pas très stable dans sa vie et mentalement avec son passé, mais surtout parce qu’ils étaient intenables, encombrant, qu’il fallait toujours les protéger et qu’en plus, ils n’écoutaient rien et se pensaient tout puissant et capable de tout faire. Quoi ? Oui Dean n’est pas un bon prof, mais qui ne le sait pas encore hein ? Franchement, il était né pour être flic ce gars, pas pour être prof. Enfin, un bon point pour ses élèves qu’il soit plutôt sympa et qu’il ne pète pas un câble sur eux ou qu’il n’arrive pas beurré en cours. Il n’était peut-être pas forcément bien, mais il n’était pas con non plus et surtout, c'était un vrai nounours voulant protéger tout le monde. Bref, lorsqu’il parlait avec le Joker, les gamins partaient en « douce ». Non mais franchement, ils le prennent pour un con ? Youhou, c’est un ancien flic de haut niveau, deux gamins qui se font la malle en croyant être discret ne sont rien comparés à tous les tueurs/méchants/voleurs et autre qu’il a déjà croisé dans sa carrière. Je vous jure alors, même pas capable de mesurer les forces et faiblesses des autres, comment voulez-vous que ce soit des héros un jour ? (Je tiens à dire que ce n’est pas Dean qui pense ça, il est trop gentil pour le faire, lui ne fait que s'inquiéter silencieusement au fond de lui ♥) Soupirant donc, il laissait les deux partir. Ouais, ce n’est pas un bon prof, on a déjà dit ça plus haut ! De toute façon, vu les deux zouaves, peu importe ce qu’il dirait, ça ne changerait rien, à part s’il prenait son autorité de flic, mais il n’avait pas envie de foutre les jetons à ses élèves. Ouais, il était tout sauf sympa sous ses aspects de flic. De toute façon, il savait déjà où ils allaient : la loge.

Bon, même s’il avait cru ou espéré qu’Alex ne le reconnaîtrait pas -on sait jamais hein ? Tout le monde n’a pas la lumière à tous les étages et il n’avait pas passé assez de temps avec lui pour savoir ce qu’il en était vraiment- il s’était préparé à ce que le jeune homme le reconnaisse à un moment donné. C’est sans réelle surprise donc qu’il l’entendait lui dire qu’il était le même homme que celui avec le mioche plus tôt. Bon, ça au moins, c’était réglé pour le coup, plus besoin de faire attention. Il lui tendait donc la main pour la lui serrer.

« Effectivement, je suis le même homme, navré pour cela, il ne m’est cependant pas autorisé de dévoiler mon identité de super-héros à des civiles, sauf dans le cas présent puisque tu m'as reconnu. Je ne mentirais donc pas, Dean Worthington, professeur à la Heroe’s, enchanté Alex. »

Il était content d’entendre que le jeune homme garderait cela pour lui, il n’aurait pas à le convaincre comme ça, c’était un autre poids en moins. Enfin surtout une perte de temps en moins. Il allait poser une question, mais sa voix se faisait entendre à nouveau pour signaler que les deux n’étaient plus là.

« Oui, je sais déjà qu’ils sont partis et que Fanny a piqué une arme au Joker en passant d’ailleurs. Ils sont allés à la loge pour voir la foule de plus haut et surtout essayer de trouver quelque chose. Sauf que d’une part, ils ne sont pas là s’ils sont un minimum préparé et si tout cela est une réalité et deuxièmement, jamais quelqu’un de sensé se mettrait sur place en sachant que les flics entourent l’endroit et que de ce fait, ils ne pourraient pas sortir tranquillement sans prendre le risque de se faire épingler, c’est du bon sens. Ils trouveront peut-être un sous-fifre, mais s’il se sent en danger, il se suicidera, du moins, si ce sont des terroristes et qui plus est, il n’aura pas d’information à nous révéler sur l’organisation. Autrement dit, ils ne craignent probablement rien là-haut et si jamais quelque chose arrive, je pense que Fanny pourra protéger Suly le temps que nous arrivions. »

Oui, même s’il avait dit à ses élèves de rester en dehors de cela, il savait bien que Fanny pourrait largement protéger Suly si besoin est. De plus Suly pouvait aussi utiliser son pouvoir pour se protéger le temps qu’ils arrivent en renfort, ils ne craignaient pas grand-chose pour le moment, enfin tant qu’ils restaient dans le coin. Seulement, en connaissant un peu les deux, ils ne resteraient probablement pas dans le coin s’ils ne trouvaient rien… Galère ! Ce qu’ils ne comprenaient pas, c’est que chercher à l’aveugle ne servait à rien en général. Bon dans un sens, le terrain était une bonne chose pour apprendre aussi ... C'était décidé, il n'irait que s'il sentait le danger arriver. Pour ce faire, il invoquait son cheval. Nekros serait capable de lui dire si les deux étaient en danger ou non avec ses sens aiguisés. Le cheval verdâtre de la Mort apparaissait donc soudainement d'une autre dimension, huant avant de venir à ses côtés.

Pour information, son cheval est donc vert, squelettique et dégage de la fumée verte. Il est tout sauf agréable à voir, mais il est puissant et a un fort gabarit. Il mesure un mètre quatre-vingt dix au garrot pour correspondre au deux-mètre de Dean sous sa transformation.

Une fois Nekros arrivé, il se tournait vers Alex comme si de rien n'était pour lui poser une question qui serait peut-être utile pour plus tard.

« Je voulais te demander Alex, as-tu un don ou une aptitude spéciale ? »

Sait-on jamais hein ?
La foule semblait calme et agitée en même temps, beaucoup de monde regardait dans leur direction, notamment à cause de l’allure du Joker qui ne passait évidemment pas inaperçu, une bonne chose, il instaurait un calme non négociable.


© Nye-Hael sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 31 Mar - 17:02

The night is dark and full of terror

Un autographe... Disons que ce n'était pas la première chose qui te serait venue à l'esprit formaté comme tu l'étais en réalité mais il fallait dire que le retour de l'homme qui venait de partir il n'y a que quelques instants venait de te sauver et d'épargner au rouquin une certaine réponse qu'il n'aurait pas forcement apprécié du fait qu'elle aurait été tout simplement négative. Sans doute espérais tu qu'il ne soit pas trop insistant et qu'il est vite oublié cette petite requête vis à vis de ta personne. Cependant tu n'avais tardé à remarquer l'absence de deux de ces sales mioches qui semblaient vous avoir faussée compagnie. Au fond ce genre de comportement te donnait quasiment envie de leur en coller une même si tu te devais de te retenir pour la bonne image. Enfaîte il n'y avait pas plus horrible que devoir se coltiner des gamins, toujours à en faire qu'à leur tête, toujours à ignorer les ordres le plus insupportable était que tu te devais d'assurer de leur survie. Tout simplement disons qu'entre devoir t'inviter sur la planète natale des Klongs et devoir s'occuper de ces jeunes ton choix était vite fait mais bon tout ceci, ce n'était que les obligations du métiers à vrai dire aussi désagréables soient elles.

C'est ainsi que tu finis par rouler des yeux sous ta visière alors que tu venais de constater qu'il te manquait l'une de tes armes de poing, à vrai dire le choix du suspect ne fut pas bien lien mais dans tous les cas tu supposais qu'elle n'allait pas pouvoir en faire grand usage, avec un seul chargeur on va pas bien loin généralement. Tu savais de ton côté d'ores et déjà qu'il était inutile d'aller à la loge, si tu avais pu voir ce fameux message, cette fameuse menace sur ton propre portable ou encore sur la télé de ton chez toi, cela ne voulait dire qu'une chose. Cette menace était adressée à toute la ville mais en aucun cas n'aurait pu être émise de la loge. Au fond tout ceci te plaisait car attendre la nuit semblait être paradoxalement la meilleure chose à faire en l'absence d'une quelconque piste. Attendre l'éventuel chaos, ceci était malsain à vrai dire mais cela te plaisait au plus au point. Quand la situation était à feu et à sang disons que cela te réjouissait dans le sens où tu n'aurais pas à chômer. Tu ne tardas dès lors à reporter ton regard vers le cheval nouvellement apparu l'espace d'un instant.

N'étant pas seul possesseur d'un don parmi les adultes en ces lieux comme tu l'avais constaté il y a de cela quelques minutes, tu attendis que le professeur pause sa question à celui qui se dénommait Alex pour déclarer ceci quand à toi, là où la réponse ne t'intéressais point actuellement.

« - Libre à vous de discuter encore mais dans mon cas je vais me charger de retrouver les deux autres mioches qui ne savent pas tenir en place, ca devrait pas être très dur. Libre à vous de faire ce que vous voulez, si vous comptez partir de votre côté à la recherche de nos cibles du jour je vous rejoindrais une fois avoir retrouvé vos élèves. J'ai quelque chose à récupérer qu'ils m'ont dérobé. »

Reportant ton regard vers la foule, épiant quelques personnes, tu rajoutas ceci à l'intérieur de ton casque.

« - Gladii, occupe toi de les retrouver grâce aux caméras du stade, ca doit pas être trop dur pour toi. »

Un simple mot en réponse de la part de ton IA en ton casque, tu finis par tourner le dos à tes deux compagnons te laissant guider par Gladii sans doute décidé à d'abord retrouver ces deux élèves et éventuellement leur passer un savon.

Revenir en haut Aller en bas
❝ LOCALISATION : Sous tes yeux et depuis un moment déjà
❝ POINTS : 1306

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Mar 31 Mar - 23:42

« - Okey. Hey, le flingue il était pas au Joker ? »
Oups. J’avais effacé mon portable en le sortant de ma poche laissant l’arme visible. Je rangeais mon téléphone et remédiais à la situation. C’était peut-être trop tard pour que Loup l’oubli mais il était inutile que d’autres personnes le remarque.
« - Si mais ne t’inquiète pas, il sait que je l’ai. »
Du moins il n’allait pas tarder à le savoir. Le petit loup m’attrapa la main et m’entraina à travers la foule. On mit un peu de temps à atteindre la loge mais à part deux policiers nous ne rencontrâmes pas de problème spécial.
La porte n’était pas verrouillée et la loge était vide. Il y aurait au moins du avoir les commentateurs du match qui aurait dû se dérouler ainsi que l’équipe technique. Mais peut-être que comme beaucoup de monde ils avaient préférer rentrer chez eux pour éviter d’être pris pour cible par les terroristes. Je m’approchais de la vitre donnant sur le stade, ça devait être cool de voir le match d’ici.
« - Une idée de ce qu’on doit chercher ? »
Pas vraiment. Peut-être un transmetteur qui permettait de pirater l’écran géant mais pour ce que je m’y connaissais en informatique ça pouvait ressembler à n’importe quoi.
« - Un objet étiqueté : "Ceci appartient au méchant" serait bien. Mais si on trouve pas, tout ce qui peut paraitre ne pas avoir sa place ici. »
Pour le moment je n’avais pas de meilleure idée alors autant fouiller l’endroit. Et puis ici il faisait plus chaud que dehors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 2 Avr - 5:34


“ Omg, des héros ! „




Ainsi il avait vu juste. Et à présent, il connaissait l'identité d'un héros ! Ce dernier lui avait même dévoilé son nom et le fait qu'il était prof à l'école qui formait les héros. C'était vraiment trop cool ! Peut-être que s'il s'y prenait bien, ils deviendraient amis et Alex pourrait faire un tour sur le campus un jour. Il se mit à rêver, alors que la situation ne s'y prêtait pas vraiment, mais il était comme ça. Et puis, rencontrer deux héros d'un coup ? C'était un vrai coup de bol !

Mais il remarqua alors l'absence des deux autres et sentit un brin d'inquiétude pour Suly monter en lui. Apparemment, Dean savait déjà qu'ils n'étaient plus là et tenta de rassurer le rouquin à sa façon. Ce dernier le regarda avec la bouche grande ouverte, n'ayant probablement compris que la moitié de ce qu'il venait de dire. Il était tellement cool, ce mec ! Tellement ! Tellement ! Et il avait l'air plutôt sympa, contrairement à celui en armure. Celui-là était vraiment impressionnant et bien moins avenant. Mais il n'en restait pas moins super cool !

Et là, Dean fit apparaître une créature comme Alex n'en avait jamais vu auparavant. C'était une sorte de cheval, mais un cheval qui faisait un peu peur en même temps d'être...bah super cool. Oui, le vocabulaire d'Alex était assez limité dans ce sens-là.

"Wouaaaaah ! Trop coooool !"

Il observa le cheval avec des étoiles dans les yeux, faisant le tour plusieurs fois pour le voir sous toutes les coutures. C'était vraiment impressionnant. Mais il devait se calmer. Il avait toujours rêvé de jouer les héros, c'était peut-être l'occasion, même si, au fond, il ne pouvait pas faire grand chose d'autre que de suivre les deux autres. Lorsque Dean lui demanda s'il avait un pouvoir, Alex se sentit tout heureux. Heureux car un héros s'intéressait à lui ! Toutefois, il allait le décevoir et ça, c'était nul. Il fit une petite moue. Non, franchement, son petit don de pacotille était vraiment inutile et pas cool pour un sou.

"Ben euh...je sais parler aux chats. Ça va pas nous aider, ha ha..."

Il se sentait vraiment idiot, là. D'autant plus que si, il y avait peut-être quelque chose qu'il pouvait faire. S'il y avait des chats dans les environs, ils avaient peut-être vu quelque chose. Bah...avec toute cette foule, les chats - s'il y en avait - devaient s'être planqués quelque part. Non, finalement, il valait mieux attendre les résultats qu'obtiendrait le mec en armure, mec qui d'ailleurs était en train de partir.

"Euh...il s'en va. On fait quoi ? On le suit ?"

C O D A G E P A R G A K I. S U R E P I C O D E
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

MessageSujet: Re: Que la fête commence! Jeu 2 Avr - 15:08



❝ Que la fête commence !
• feat. all •



ILa remarque de mon acolyte me fait sourire. Oui, c’est vrai que ça serait bien pratique, un post-it « ceci appartient aux méchants ». Tout comme le serait un panneau « les vilains sont partis par ici. » Hélas, à première vue, ni de post-it ni de panneau. Ah vraiment, ils exagèrent ces vilains ! A défaut de ces indications, Ninja-girl préconise de vérifier s’il n’y aurait pas caché dans cette pièce un objet qui ne serait pas censé y être. Reste  définir ce qui est censé y être… N’ayant jamais été dans une loge sportive de ma vie, la chose n’est pas facile. Peut-être savait-elle de quoi elle parlait.

Pendant que je la laisse farfouiller de son côté, je m’installe sur l’un des fauteuils du vaste bureau des commentateurs. Je jette un œil aux différents papiers posés, de manière plus ou moins bien ordonnée, dessus. J’ai entre mes mains les notes d’un des commentateurs pour le match de ce soir avec notamment, les compositions des équipes. Oui, bon, pas de quoi fouetter un chat ! Rien ne me semble particulièrement alertant : un planning des évènements sportifs à venir, divers papiers administratifs, une machine à expresso… un numéro de téléphone avec un cœur écrit en rouge sur un bout de papier ? Peut-être au rouge à lèvres ? Okey, je vais faire comme si j’avais rien vue !

La chose qui attire vraiment mon attention et ce paquet de chips abandonné qui me nargue au milieu du bureau et un gobelet de café pas terminé. « On dirait que les commentateurs sont vites partis : y’en a un qui a pas fini son café ! » Mais à part ça… Je cède à la tentation du paquet de chips : je suis si faible. Et puis, le gâchis, c’est mal ! « Quelque chose de ton côté ? »

Je commence à bouloter les chips qui restent.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Que la fête commence!

Revenir en haut Aller en bas

Que la fête commence!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: La ville :: Le quartier Vegga :: Le stade-
Partenaires
bouton partenariat