.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

{TERMINE} Do It Yourself! || David

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
❝ POINTS : 206

MessageSujet: {TERMINE} Do It Yourself! || David Sam 8 Aoû - 21:21




Criminel



Lean on!

YOUNG David Irwine
____________________________________________________________________
Why you wanna holla at me?


❝ Âge : Je suis sur cette plateforme depuis vingt-quatre cycles maintenant ! {En clair dans le texte, il a 24 ans}
❝ Sexe : Masculin, bien sûr ! J’ai choisi l’avatar qui me correspondait le plus et je ne suis pas déçu !
❝ Origine : Je ne sais pas trop.  Mon pack de base comprenait une famille qui avait adopté mon avatar (les modalités aléatoires du jeu, vous savez…), du coup je ne sais moi-même pas trop d’où je viens. Je crois qu’on m’avait dit américain, mais je ne pourrais pas le confirmer, désolé. {Ses origines demeurent inconnues, nous diront caucasiennes. Il a été adopté et naturalisé américain lorsqu'il était très jeune.}
❝ Race :Humain ! Je ne voulais pas partir dans le trop compliqué alors j’ai pris le starter de base. Je verrais plus tard si j’évoluerai ou pas ! Je dois dire que l’avatar actuel me plaît beaucoup et que je n’ai pas trop envie de le changer.
❝ Orientation : Orienta-quoi ? Euh, moi j’aime tout le monde. Bon, je n’irais pas me taper un chien ou un chat, hein, faut pas déconner, je ne m’intéresse pas aux familiers ou aux tas de pixels ! J’aime assez qu’on me réponde. Après, le genre, je ne suis pas compliqué.
❝ Métier : Pour le moment j’ai évolué en tant que détenu dans une prison de haute-sécurité, puis j’ai été transféré à celle de Laurel pour motif de ‘Bonne conduite’ je crois. Il me tarde de m’échapper de cette map pour aller découvrir les environs !
❝ Statut social : Hum, c’est vrai que les économies de mon avatar sont un peu basses… Mais bon je ne désespère pas de me renflouer une fois que j’aurai accepté quelques quêtes et autres missions !
❝ Situation amoureuse : Je n’ai pas de Rang S officiel.


Caractère
____________________________________________________________________
DOWN TO THE FLOOOOOOR


Hein ? Quoi ? Me décrire ? Euh, bah, si vous voulez. Mais bon je préfère vous le dire d’office, vous aurez plus vite fait d’aller voir ma fiche-joueur, il y a plus d’infos dessus que ce que je serais en mesure de vous donner maintenant !

Tout ça pour dire que je suis quelqu’un qui aime aller vers les autres. J’adore ça. Être social est un de mes traits de caractère principaux et je ne me vois pas être autrement, en fait. J’ai cette habitude depuis pas mal de temps et elle me réussit plutôt bien selon moi ! Bon, okay, c’pas vraiment un avis objectif, mais pas grave, au moins comme ça vous pouvez voir plusieurs facettes de ma personnalité ! En prime, j’ai toujours un sourire sur la face. Enfin, presque toujours. Il en faut beaucoup pour que je le perde totalement, genre que je perde un familier ou qu’il ne reste plus de Rice Krispies colorés dans le placard des céréales. Oui voilà, ce n’est pas chose courante, heureusement ! Et puis je prends soin de mes rangs de relations, aussi ! Hein ? Comment ça, ‘Qu’est-ce que c’est ?’ ? Bah, les affinités que vous avez avec les autres, bananes ! Il y a quatre niveaux, du plus petit, le A au plus grand, le S. J’adore faire grimper les liens le plus possible avec mes joueurs affiliés, je trouve ça cool ! Puis ça me permet d’être tactile, chose que j’adore par-dessus tout aussi.

Que dire ensuite ? Je suis talentueux et je le sais. Je suis l’un des meilleurs joueurs du jeu, et sans vouloir me vanter, j’ai travaillé dur pour y parvenir ! Ce ne fut pas une mince affaire mais le fait est que ça a fini par payer et que j’en suis plutôt fier, mwahahahah ! Du coup, je me permet un peu tout et n’importe quoi. Il parait que je suis casse-cou aussi. Enfin, ce sont les autres qui disent ça, moi non. Mes sauts sont toujours calculés ! Et si je venais à me planter, au final, ce n’est pas si grave que ça puisque le jeu me renverrais à ma sauvegarde précédente ! Je ne comprends pas pourquoi tout le monde est aussi flippé, franchement ! Il faut se détendre, un peu ! Ce n’est qu’un jeu ! Bon, certains me disent aussi que je suis un peu un sociopathe… Ou un psychopathe. Je ne sais plus bien, c’est flou. Tout ça parce que je suis capable de tuer l’avatar de quelqu’un de sang-froid… Mais, eh, oh ! C’est un avatar, justement ! Pas de risque de tuer qui que ce soit, tout comme moi il reviendra à la partie précédente ! Okay, je l’admet, c’est pas très cool pour les skills et les items qu’il ou elle n’avait pas eu le temps d’enregistrer mais bon, c’est le jeu aussi, il faut savoir perdre !

Rien à voir avec un trouble mental, donc, je suis simplement bon joueur, je trouve ! Une qualité rare de nos jours… Et pendant ce temps-là, les rageux gueulent que je ne prends pas suffisamment les choses au sérieux, que je suis un gamin impulsif et incapable de voir la réalité en face. Moi j’vous le dis, les haters, je suis quand même triste pour eux.

Je pourrais ajouter aussi que je bouge constamment. C’est difficile pour moi de tenir en place. Je crois que le jeu définit ce type de comportement par ‘hyperactivité’. Ce serait logique. Ça ne me choque pas. Il faut dire que plus jeune, avec ma sœur, on faisait souvent du parkour de manière totalement improvisée et aléatoire. C’était génial ! Depuis c’est resté et j’aime assez sauter de toit en toit juste pour le plaisir de sentir l’adrénaline dans mes veines. Je recherche le risque un peu trop, c’est vrai… Je me suis déjà fait battre par des boss finaux.  Heureusement qu’ils n’ont jamais tué mon avatar, j’ai pu gagner des xps comme ça ! Bon, j’admets que ça a été un peu difficile parfois, mais ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort, non ? Je pars de ce principe et je tâche de l’appliquer le plus possible.

Idem pour un boulot ou une mission. J’aime le travail bien fait et je n’hésite jamais à m’y mettre à fond ! Pour moi, au plus on s’investit dans une mission, au plus on a des kills réussis et au mieux on est stuffés par la suite ! J’essaie de partager mon point de vue avec d’autres, parce que je suis un bon tacticien aussi, mais je crois qu’ils ne comprennent pas bien ce que j’essaie de leur expliquer. Je suis pas mal futé par rapport à d’autres, sans vouloir me lancer de fleurs. Faut dire, il en fallait dans le crâne pour comprendre à quoi jouait ces types en blouses blanches qui tentaient de me faire admettre que j’hallucinais ! J’ai compris leur stratagème et je me suis mis au niveau pour leur faire croire qu’ils avaient réussi leur manœuvre. Trop facile ! De vrais noobs ces gars, je les ai bernés si facilement que c’en est risible ! Je devais sans doute avoir déjà trop de niveau pour eux…

Encore un peu de description ? Bon, je ne sais pas trop quoi dire de plus mais je peux aussi dire que je peux être boudeur  et capricieux. Je n’ai jamais piqué de grosse colère mais c’est le seul moyen que j’ai de me sentir ‘proche’ de la majorité des autres joueurs. C’est mon raisonnement. Après tout, rares sont les joueurs aussi doués que moi du coup bah faut bien que je me mette à hauteur de tous les autres ! Et quel meilleur moyen d’y parvenir que de faire comme si j’avais besoin de tout, tout de suite ? Je sais, je suis génial !

{Nota Bene : David est atteint d’un mal mental appelé ‘Syndrome de dépersonnalisation-déréalisation’.

« Un épisode de dépersonnalisation-déréalisation se caractérise par la sensation d'être étranger à soi-même et l'impression que l'environnement dans lequel on se trouve est irréel, comme si l'on vivait dans un rêve ou que l'on jouait dans un film. » source : http://carnets2psycho.net/pratique/article56.html

La seule différence avec les autres cas de ce genre, c’est que David ne se croit ni dans un film, ni dans un rêve, mais dans un jeu vidéo. Persuadé d’être un ‘avatar’, il n’a pas la même notion de la réalité qu’une personne lambda. Il n’a pas peur de prendre des risques inconsidérés et en cela, il est dangereux – autant pour lui que pour les autres. Convaincu qu’il ne fera jamais de mal à personne, il n’hésite pas à ‘tuer les avatars’ des autres joueurs pour les ‘renvoyer à la sauvegarde précédente’. Pour lui, ce ne sont pas des meurtres, il n’a pas conscience de faire du mal à un tel niveau. Des psychiatres de tous horizons tentèrent d’expliquer son problème, en vain. David parvint même à ‘feindre’ d’être guérit pour que la sécurité autour de sa personne se relâche. Il a donc tout d’une personne normale en apparence. Les médecins, convaincus de sa stabilité mentale, ont autorisé son transfert vers une autre prison moins sécuritaire que celle où il était précédemment retenu. Ce fut une erreur, mais ils ne le savent pas encore.}


❝ Particularités : • David fait de l’apnée du sommeil. Il ne le sait pas. Parfois, il subit l’une de ces ‘crises’ en plein sommeil paradoxal et colle une bonne trouille à ses partenaires au pieu – étant donné que son corps arrête de respirer pour lui laisser reprendre une goulée d’air bruyante par la suite, comme s’il avait manqué de peu de se noyer. Interesting. Cet état pourrait éventuellement être lié à son hyperactivité.
• Autre point non négligeable, David a acquis la faculté de s’isoler dans son ‘palais mental’. Là, il réfléchit consciencieusement et peut méditer. Pendant ce temps, son corps est dans une sorte de léthargie légère.
❝ Tics et manies : Il bouge en permanence et vérifie systématiquement trois fois qu’il a bien fermer sa porte lorsqu’il part de chez lui. (Entre autres)

❝ Passions : Affuter ses ‘skills’, comme il le dit si bien.
❝ Phobies : Aucune connue à ce jour.

❝ But :  Se faire une réputation encore meilleur sur la LAN.
❝ Rêve : Devenir le meilleur joueur de tout les temps !


Identité secrète ❝ TYWIN
____________________________________________________________________
Heal me you Monk, please!


/ !\ Pour le moment, David est non-doté. Il obtiendra son pouvoir en RP.


❝ Origine : Prodige
❝ Don : Durcissement de l’épiderme en la matière la plus solide du monde. http://www.journaldelascience.fr/materiaux/articles/chercheurs-decouvrent-materiau-naturel-plus-solide-au-monde-4601
❝ Maîtrise : Inconnue/10
❝ Points forts : La résistance. Un alligator ou une hyène se casserait les mâchoires sur le membre recouvert de cet alliage. De même, ce revêtement augmente sa force, David pourra donc soulever des poids plus conséquents que lorsqu'il est seulement 'humain'. Il est protégé des balles et de l'acide des demi-sangs d'Agis, par exemple (cependant un sang pur pourra faire du dégât du lui)
❝ Faiblesses : Mouillez le quand il sera transformé et il ne pourra plus bouger - tout du moins, le membre transformé sera figé jusqu’à ce qu'il sèche totalement. De plus, David ne peut pas se transformer plus de dix minutes dans un premier temps sinon ses organes internes durcissent à leurs tours - ce qui est assez embêtant lorsqu'un coeur se fige, voyez vous?). Hémorragies probables si les organes internes sont touchés par le contre-coup du pouvoir.

■■■ Ton matériel du crime ■■■

❝ Costume :Un superbe boa rose à plumes ainsi qu'une combinaison noire et une veste de costume dans cet esprit là (la seule différence est que le bas se termine en short arrivant à mi-cuisses et non en body et que le haut cercle également ses bras comme un T-shirt a manche courte). On rajoute par dessus des  lunettes strass et des chaussures de sécurité et Tywin est fin prêt au niveau design!
❝ Arme : Une paire de guns-lames. Lorsqu'ils sont déchargés ils peuvent aussi faire office de tonfas tranchants. Trop. La. Classe. Quoi.
❝ gadget : Un laser pouvant couper le verre.
❝ Véhicule : Un tout mignon petit Twike rouge modifié par Tobias (et même qu’il peut laisser derrière lui des peaux de bananes et de l’huile glissante à la mario kart !). Pratique pour se faufiler de manière motorisée dans des petites allées où les voitures lambda ne pourrait pas passer.


Histoire
____________________________________________________________________
NO ARRESTA MIND YA BIZZ


D I D A C T I C I E L

Pour des raisons de simplicité, nous ne laisserons pas le micro à David pour conter son histoire. Tout le travail sera donc réalisé par la voix-off que j’incarne, mais ne vous en faites pas, en rp, la barre sera entièrement sienne à ce niveau !

Commençons.

L’histoire de ce jeune homme démarre de la manière la plus vague qui soit. Un soir, alors qu’il fait son tour habituel du quartier, le vieux Sam, sans-abri bien connu des habitants des alentours, entend un son tout à fait anodin venant d’une poubelle qu’il n’avait pas encore fouillé. Intrigué, le voilà qui soulève le rabat de plastique de cet antre d’immondis de manière un peu précipité. Quelle ne fut pas sa surprise de trouver un bébé enroulé dans un simple linge sans doute autrefois blanc en train de gigoter et de chouiner. Ni une ni deux, sans prendre le temps de la réflexion, Sam entreprit de sortir l’enfant de cette décharge miniature et de le ramené contre lui. L’hiver était déjà là et le froid ne pardonnait pas.

Dans un premier temps, il déambula de façon très aléatoire à travers le quartier résidentiel afin de peut-être trouver un petit indice sur la mère de ce nourrisson. Ses recherches ne menèrent nulle part et le lendemain, Sam décida qu’il garderait le petit avec lui. Après tout, il n’était pas plus mal placé qu’un autre pour s’occuper d’un enfant, pensait-il ! Et puis ainsi, il aurait de la compagnie. Depuis la mort de son chien, brutalement percuté par une voiture de riches, Sam était tout seul dans la vie et il fallait bien admettre que cette situation commençait à lui peser. Certes, le bébé ne pourrait pas lui répondre, mais Tywin, son border-collie, ne le faisait pas non plus. La seule chose dont il avait besoin était de sentir que l’on avait besoin de lui. Il donna un jus de fruit à boire au bébé pour le calmer et le berça comme il avait déjà vu tant de mamans le faire dans le parc lors des beaux jours d’Avril.

En hommage au compagnon disparu de Sam, le bébé hérita de son nom. Tywin. D’après les dires de Sam, c’était un joli patronyme. Il commença à présenter son nouvel ami aux gens du quartier qui vinrent alors lui donner quelques habits de naissance, de la nourriture pour tout petits et même des bavoirs ! Sam était heureux, très heureux. Il avait trouvé un nouveau but dans la vie, protéger Tywin. Cette fois ci, il jurait de s’y tenir.

Mais encore une fois il échoua.

Ce n’était pas de faute, vraiment. Il n’aurait pas pu prévoir qu’une vieille frigide aigrie, domiciliée un peu à l’écart du quartier où il était habitué à zoner préviendrait les services sociaux pour prévenir de ce cas-là. Sam n’avait que rarement autant pleuré que ce soir-là, lorsque les gens en blouse bleue sont venus à sa rencontre. Il avait immédiatement compris et les supplia à genoux de lui laisser le petit, qu’il veillerait à bien s’en occuper et que sans lui, il retournerait à la solitude la plus totale. Ils n’ont rien voulu entendre, lui arrachant le bébé des bras, ce dernier pleurant à gorge déployée. La seule chose que le vieux Sam put obtenir de l’un des agents fut qu’il pourrait avoir des nouvelles du Tywin miniature régulièrement.

L’homme en question était Roland Young. C’était une personne droite et juste dans ses propos. En tenant l’enfant contre lui, il se promit d’honorer au mieux la promesse qu’il venait de faire, voyant bien toute l’affection que le sans-abri portait à cet enfant. Une fois parvenu jusqu’à l’hôpital où le bébé dû subir une batterie de tests pour vérifier sa santé, Roland resta à ses côtés, plus qu’il n’aurait dû le faire en temps normal. Étrangement, durant le voyage jusqu’au centre hospitalier, il n’aurait su lui-même expliqué comment, mais il s’était attaché au petit gigoteur.

Une semaine plus tard, grâce à l’aide – et au piston – de plusieurs de ses relations bien placées au sein des services sociaux, il put ramener l’enfant chez lui. Sa femme, d’origine italienne, fut toute enjouée. Elle-même avait accouchée peu de temps auparavant et avait déjà hâte d’intégrer ce nouvel arrivant dans sa famille. Elle se jura de l’élever comme s’il avait été le jumeau de sa petite fille, Martizia. Elle renomma l’enfant cependant, décidant qu’à partir de ce jour, il s’appelle David Irwin Young. Tywin était désormais bien loin.

C’est ainsi que put avoir la chance de grandir David, dans un environnement familial équilibré au possible. Il s’entendait bien avec tout le monde, tout le temps. Les Youngs adoptaient très régulièrement des enfants dépassés par la vie et leur redonnait confiance en l’existence. Ils ne cachèrent jamais à David qu’il n’était pas leur fils de sang mais cela ne sembla jamais le perturber. Tant qu’il pouvait s’amuser avec des frères et sœurs venus d’ailleurs – excepté pour Martizia -, tout allait pour le mieux dans le meilleurs des mondes.

Roland ne put cependant pas tenir la promesse faite au vieux Sam. Non pas qu’l avait oublié mais lorsqu’il retourna là où il avait trouvé son ‘fils’, on lui apprit que, malheureusement, le vieux Sam était décédé au cours de l’hiver. Il ne s’était apparemment pas suffisamment couvert. Le froid ne pardonnait pas.

R A N D O M C H A P T E R
F I L E : T E E N S

Elle n’avait pas voulu venir à cette convention sur les jeux vidéo ; ça ne l’intéressait pas. Il n’y avait bien que son petit frère et ses copains ‘geeks’ – des idiots toujours le pif collé à un écran, en somme – qui pouvaient trouver un quelconque amusement dans ce genre d’endroit. Pourtant, Amanda n’avait pas eu le choix et la voici rendue dans un univers qui ne la passionne pas ; pire, qui l’ennui profondément. Et tout ça pour quoi ? Pour faire la baby-sitter avec trois pré-ados insupportables en manque de jeux de bastons. Un soupir passa ses lèvres ourlées tandis qu’elle marchait derrière Jonathan, son cadet et les deux autre zouaves qui lui servaient de meilleurs amis. La brunette aurait eu des poids de quinze kilos aux chevilles qu’elle aurait avancées plus vite que ça.

Elle est blasée. Et dire qu’aujourd’hui, elle devait aller voir le dernier film d’amour sorti au cinéma avec ses copines et en débattre toute la soirée d’après autour d’un pot de glace et une pizza végétarienne…. Et bien non, les parents en avaient décidés autrement. Gonflant ses joues, l’adolescente fulminait toute seule, attendant avec impatience le moment où cet endroit allait enfin fermer pour qu’elle puisse rentrer chez elle et s’enfermer dans sa chambre devant une série à l’eau de rose pour se calmer les nerfs.

Puis, au détour d’un couloir bondé d’amateurs de jeux vidéo – chose fort peu agréable pour elle soit dit en passant -, des cris d’encouragements – qui avaient même davantage l’air d’exultations de joie - attirèrent son attention. Allons bon, que se passait-il encore ici ? Par curiosité, la néophyte s’approcha un peu plus, jusqu’à apercevoir une plateforme un peu surélevée. Au-dessus, on pouvait lire l’inscription « Nouveau jeu de réalité virtuelle ! Venez le testez-vous n’en reviendrez pas ! ». Tch, ce que c’était kitsch, comme slogan. Mais ça paraissait marcher pour attirer le chaland, apparemment. Nouveau soupir.

Elle allait même repartir mais ses yeux couleur noisette glissèrent sur l’unité de l’un des testeurs, dont le casque qu’il portait sur la tête donnait un air de presque-astronaute. Elle ne voit pas entièrement son visage mais… qu’est-ce qu’il bouge vite et bien ! Il est très agile et parvient à enchainer les mouvements sans que cela ne lui pose le moindre problème. Il a l’air d’avoir fait ça toute sa vie et malgré elle, Amanda ne peut s’empêcher d’être admirative. En tant que gymnaste, elle n’avait que rarement vu une telle démonstration de souplesse venant d’un individu masculin. Il n’a pas l’air très grand – pas plus d’un mètre soixante-dix – mais s’il est, tout comme elle, un adolescent dans la fleur de l’âge, il devrait encore grandir avant de s’arrêter, très certainement. Il est tout fin, également, c’est ce qu’elle remarque facilement avec ce short stylisé militaire et son débardeur noir, qui affine encore plus sa silhouette.

Étrangement, désormais, Amanda éprouve une réelle envie d’observer ce type, qui qu’il puisse être. Il se donne à fond, ça se sent. Il aime ce qu’il est en train de faire ; c’est palpable. Même la jeune brune le reconnait. Les gens aussi passionnés que ça, de nos jours, c’est rare. Rien que pour ça, elle est prête à s’incliner devant lui, soudainement. Parce qu’elle sait que la vie est courte et qu’il faut toujours se donner au maximum dans ce que l’on aime faire ; même si malheureusement, très peu en sont capables. Amande vient de trouver un individu apte à cela et avant même qu’elle ne s’en soit aperçue, la voici qui avait un sourire aux lèvres, en train d’encourager celui qu’elle prend pour un inconnu, n’ayant toujours pas vu son visage, encore.

Tywin-Darkshow est le pseudonyme inscrit sur son casque. C’est toujours ça de prit.

Et puis, enfin, la partie s’arrête. Il a gagné. Le cœur d’Amanda bat la chamade ; elle ne sait pas trop pourquoi mais ne cherche pas à comprendre non plus ; elle profite de l’instant.

Où est son petit frère, d’ailleurs ? Elle ne sait pas trop mais pour le moment, seul ce garçon arrive à polariser son attention toute entière. Elle se mord la lèvre inférieure alors qu’il retire son casque. Bientôt elle pourra voir son faciès et …
Oh putain de merde.

Elle le connait, en fait.

David Young.

Il a son âge et est dans l’autre classe du même niveau que la sienne. Elle ne lui a jamais vraiment parlé mais d’après ce qu’elle sait, c’est effectivement un grand amateur de jeux vidéo en tout genre, si bien que ça en deviendrait presque flippant si les bruits de couloirs disaient vrai. Et c’est aussi un ami de son frère jumeau, Liam.

Vite, elle fait volte-face et part à la recherche de son petit frère et ses terreurs d’amis. Il faut qu’elle s’éloigne de ce gars-là, elle n’a pas envie de lui parler. Enfin, si. Mais elle voudrait qu’il vienne lui parler plutôt. Il est beau et par elle ne sait quelle sorcellerie, il est parvenu à la faire tomber amoureuse de lui. Il l’énerve tellement ! Raaaah !

E N D O F T H E T U T O R I A L
Un soir de décembre, une pièce sombre. Du sang sur les murs, des éclaboussures. Un gamin prostré dans un recoin de ce qui fut autrefois un living-room coquet et plein de bibelots.
Voici la première vision de cet inspecteur de police, dépêché en urgence sur les lieux de ce qui s’apparente à un véritable massacre. Il ne comprend pas vraiment mais chaque chose en son temps. Le gosse s’appelle David, il a dix-neuf ans. C’est ça, pour lui, c’est encore un môme. Et ledit môme, il tremble sous une table à moitié défoncée, on ne peut pas le laisser là.

Doucement, le représentant des forces de l’ordre s’approche de lui et se met à lui parler. La pluie, le beau temps, tout y passe. Il veut juste que le petiot le regarde, juste un peu. Il veut le sortir de là, en savoir plus sur ce qui est arrivé ici ce soir. Il parait en état de choc profond, le pauvre. L’inspecteur soupir. Bordel et la semaine dernière, c’était une autre jeune femme d’un âge similaire qui disparaissait. Lear Nash, qu’elle s’appelait. Toujours aucune  piste. L’inspecteur soupire et reprend sa tâche première, rassurer le gamin.
Aucune réponse, pourtant. Il voit que le jeune homme tremble mais n’ose pas l’approcher, de peur de le brusquer.

Clairement, dans un cas pareil, la violence n’est pas la meilleure option. Alors il attend, encore et encore. Finalement, il décide de passer ‘un peu’ à l’action. « Il faudrait que tu sortes pour identifier les corps… C’était tes amis, j’imagine, ils doivent déjà te manquer. »
« Non. »

L’inspecteur sursaute presque. Premier renvoi de dialogue. I let perturbé mais tâche d’en tirer profit. « Mais… Mon grand, je sais que c’est dur de se dire qu’on ne les reverra plus mais… »
« Je les reverrai. Ils seront à la prochaine partie, je vais les attendre, c’est tout. »
« Non, mon grand, la vie ça ne fonctionne pas comme ç-»
« LA FERME ! »

Et il lui saute à la gorge, comme ça, comme un ressort. L’inspecteur a eu la trouille de sa vie, il faut trois hommes pour maîtriser David. L’un des bleus lui envoie une dose électrique avec son tazer ; l’inspecteur l’engueule, on n’a pas idée d’électrocuter quelqu’un déjà au sol, putain. Il voulait juste dialoguer avec le môme, pas lui faire de mal.

Sept mois plus tard.

Finalement, les choses étaient encore pire que ce qu’elles paraissaient être au début. L’inspecteur a suivi l’affaire de près et fut choqué à plusieurs reprises. Ce gosse est un monstre, en fait. L’auteur du carnage, c’était lui. Il a tué tous ces potes avec une hache et des flingues qu’ils avaient ramenés illégalement chez l’un d’eux, juste pour ‘rire’. Ils étaient tous drogués, aussi, même David. On suppose que son pétage de câble prend racine dans le mélange inédit trouvé dans leurs veines et cadavres. Pire encore, dans le lot des morts, il y avait un certain Liam; le fils de l'inspecteur. Immédiatement après l'identification, il a été suspendu de l'affaire; normal.

Il a eut la rage, longtemps. Le deuil ne s'est pas fait tout de suite et encore aujourd'hui il ne sait pas ce qu'il ferait à David si on le laissait avec lui, seul. Et pourtant, pourtant son côté paternel ne peut s'empêcher de réfléchir autrement.

Il débloque complétement, le pauvre garçon. Il croit être dans un jeu vidéo. Il est persuadé, apparemment, qu’il va revoir ses potes tôt ou tard, qu’ils sont juste ‘en retard sur la LAN’, comme il n’arrête pas de le dire. Problème mental de dépersonnalisation, apparemment. Les psy’ s’affairent autour de lui, ils dégoutent l’inspecteur. Ce petit a besoin de soins d’urgences, pas de diagnostics supplémentaires. C’est bon, on sait ce qu’il a, il faudrait le traiter, maintenant. En attendant, il a été jugé et reconnu coupable des meurtres ; six au total. Il n’a pas desserré les dents, il n’a pas cherché à se défendre une seule fois. C’est frustrant. Si ça se trouve, il sait quelque chose qui pourrait lui être utile et il ne veut pas parler. Ce genre de comportement dépasse l’inspecteur. Bon, en même temps, c’était aussi à se demander si son avocat en était vraiment un. Parfois, on pouvait avoir le doute vu la défense qu’il avançait à chaque fois pour mieux se faire hacher menu par la partie adverse. Il y en a, des comme ça, des vautours, comme dans toutes les professions, faut croire. Vraiment, il cumule, le petit Young, y’a pas à dire. C’est triste, quand même.

Il se fait couler un énième café serré, trois sucres et laisse ses épaules s’affaisser. Quarante ans de réclusion criminelle incompressible, c’est lourd quand même. Il a eu de la peine en voyant la mère – adoptive, de ce qu’il en avait comprit – du jeunot tomber à genoux, en larmes devant l’assistance. Il se dit que la vie part vraiment en vrille quand même. Les médias se sont emparés de l’affaire à leurs sauces. Évidemment, il  y a eu des débordements, mais ça, il n’y peut rien.

Tout ça ne règle pas le problème qu’il a en tête. Pauvre gosse, ce n’est pas vraiment de sa faute, si on y réfléchit bien ; il est malade. L’envoyer en taule, est-ce vraiment la solution ? Il n’espère qu’une chose, c’est qu’en attendant que l’on lui trouve une place en hôpital psychiatrique, il saura se démerder pour tirer son épingle du jeu en prison ; l’inspecteur n’est pas sot au point d’ignorer quelque chose pareil. La prison, c’est la mort lorsque l’on ne sait pas s’affirmer.
Enfin bon… Peut-être que sa réputation et son nom le précéderont pour mieux le protéger. « Le leatherface mental », qu’ils l’ont appelés, ces rapaces… On n’a pas idée de faire une référence à Massacre à la Tronçonneuse dans un contexte pareil. Franchement, c’est d’un total mauvais goût. On ne peut qu’espérer que le gosse pourra au moins en tirer un peu bénéfice.

L’inspecteur referme le dossier, écrase sa clope dans le cendrier qui dégueule déjà des cendres sur son bureau et se lèvre ; direction la porte. Il rentre chez lui, il en a assez. Savoir que David a fêté ses vingt ans en prison, ça le déprime. Il a encore une fille du même âge, Amanda. Tiens, il lui demandera si elle le connaît, après tout, ils sont allés au même lycée tous les deux.

C’était il y a presque cinq ans.





Toi, derrière ton écran

❝ Pseudo : André, pour la toute dernière fois ♥
❝ Âge : Pif
❝ Avatar : Gian Carlo ••• Lucky Dog
❝ Passions & Hobbies : Paf
❝ Découverte du forum : Pouf
❝ Un petit mot pour la fin : Trololol




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: {TERMINE} Do It Yourself! || David Dim 9 Aoû - 21:17

tu es validé!


Tu es dès à présent un criminel de niveau 15. Tu peux maintenant disposer de ton costume & ton arme.

Tu peux tout d'abord venir nous dire ton métier et réserver ton avatar.

Ensuite, tu pourras créer ton journal et commencer à gagner de l'expérience en participant activement au forum. Tu peux également t'inscrire dans le sujet recherche de RP ou, si tu veux faire des rencontres totalement imprévues, dans la random roulette!

Si tu as une question, n'hésite pas à nous en faire part, le staff est là pour t'aider au mieux et pour t'aiguiller vers la bonne voie.
Bonne chance dans la ville des héros!

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
❝ POINTS : 815

MessageSujet: Re: {TERMINE} Do It Yourself! || David Sam 7 Mai - 17:48

Car le temps passe


❝ Age : 24 ans

❝ Date d'anniversaire : 12 Septembre

❝ Résumé des événements: Il s'est évadé de prison grâce à Tobias; il a fait pleins de choses illégales; il a flirté à droite à gauche; il boude Tobias parce que ce dernier ne veut pas devenir son Rang S; il a retrouvé une ancienne amie (Narcisse); il commence à se poser des questions sur sa condition, ahah. ET IL VA LUI ARRIVER ENCORE PLEIN DE TRUCS. AHHAHAHA. ~sadisme~

_________________

Je suis le Papa des meilleurs poussins de l'univers! *-*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hssup.forumactif.org
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: {TERMINE} Do It Yourself! || David

Revenir en haut Aller en bas

{TERMINE} Do It Yourself! || David

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Paperasse :: Les Inscriptions :: Les admis-
Partenaires
bouton partenariat

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit