AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez|

Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Sam 17 Oct - 21:26

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
Il fait sombre, il fait froid, l’humidité est reine de cette atmosphère étrange. Pourtant, ceci n’est pas réellement déplaisant, pour toi. Accoudé à la rambarde arrière de ce navire, tu observes les étoiles étonnamment brillantes en ce soir frisquet. Tes cheveux pâles, presque blancs, ondule dans la brise. Tu es calme, serein, mon ange. Tu te sens… apaisé. Il est vrai que depuis que tu as retrouvé la mémoire et revu d’anciennes connaissances telles que Rin et Tobias, tu te sens bien mieux. Il n’y a plus réellement de colère en toi présentement, ce qui est une excellente chose, je dois dire. Bon, il serait également mentir de dire que je n’aurais pas préféré te voir avec des personnes plus… recommandables. Mais bon, le temps fera sans doute son œuvre, je suis déjà ravie de te savoir en meilleur accord avec ta propre personne.

Pourquoi te trouves-tu sur ce bateau, déjà ? Ah, oui, c’est vrai. Mischa t’avait envoyé en mission, encore. Tu devais aller retrouver une personne souhaitant ‘discuter’ de l’avenir des filles de joies dont le russe s’occupait presque tout seul, maintenant. En soit, ce n’était pas la mission la plus dégradante qui soit mais je trouvais tout de même sacrément ‘gonflé ‘ de sa part – je me permets une petite grivoiserie – de te demander d’agir de la sorte. Tu n’étais pas un pigeon voyageur tout de même !

Bon, ceci étant dit, au moins t’avait-il correctement équipé. Un harnais retenait tes ailes sous ton long manteau afin de faire preuve de plus de discrétion. Et puis un chapeau avait élu temporairement domicile sur le sommet de ton crâne.

Espérons que cela suffise à te noyer dans la masse. Ton masque et ta paire de lunettes sont, quant à eux, bien cachés dans la doublure de ton manteau, tu peux aisément t’en saisir en cas de besoin.  En attendant, le ciel, lui, t’inspire des pensées sereines.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Mer 21 Oct - 19:10

En ce moment Jonas n’était vraiment pas drôle et Lilith se demandait si une mission ne pourrait pas lui changer les idées. Elle se disait que peut-être que torturer quelques criminels lui ferait du bien.
« - Qu’en penses-tu toi ? »
Le chaton à qui elle s’adressait ne lui répondit évidement pas, il déposa son cadeau devant la porte de la chambre puis s’en fut se perché sur le dossier du fauteuil. La fillette ne s’en soucia pas, c’était la façon de l’animal de soutenir son propriétaire, après tout chacun sa méthode. Elle doutait tout de même qu’un cadavre de rongeur lui remontrait le moral. Elle resta donc sur sa propre idée et alla chercher son costume afin d’être prête à embarquer Jonas pour une petite croisière dès qu’il serait remonté de sa boutique.
Lilith avait été informée que qu’un trafiquant d’être humains devaient se rencontrer un collaborateur cette nuit afin de parler affaire.
« - Je ne sais pas qui ils doivent rencontrer mais selon l’informateur son patron a l’habitude de toujours se déplacer avec un entourage bien armé en particulier pour ce genre d’entretient. Le souci c’est que le rendez-vous à lieu sur un bateau de croisière et cela leur offre un grand nombre d’otages potentiel. »
Expliqua la vampirette après trainé la nouvelle légende dans un taxi. Elle lui tendit les deux réservations qui leur serviraient à embarquer et commença à lui exposer son plan d’évacuation des civils.
Pour ne pas alerter les criminels elle avait prévu de se faire passer pour de simples passagers, cachant les armes dons ils pouvaient avoir besoin dans leur valises, d’attendre d’être dans le noir complet en pleine mer et de mettre tous les gêneurs dans les canots de sauvetage pour s’en débarrasser.
« - Et si on arrive à entièrement vider le bâtiment au nez et à la barbe des trafiquant on aura un grand terrain de jeu et on pourra se défouler autant qu’on le souhaite. »
Promit-elle. Alors n’es-ce pas la meilleure nuit au monde que j’organise là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Mer 21 Oct - 23:44



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

Jonas trainait les pieds. Il venait de finir une longue, vide et pathétique journée supplémentaire à recevoir ses clients sans le moindre sourire. Il en avait de la chance tout de même, son vrai lui était tellement sympathique que plutôt que de fuir son établissement comme la peste à cause de son changement les gens le soutenait un maximum. Malheureusement pour eux le fleuriste était hermétique à tout ce soutient. Ou, pour être plus exact, il n’y avait rien à réconforter donc c’était inutile. Il arriva finalement devant la porte de sa chambre, baissa lentement les yeux. Il y avait une souris sur le sol. Morte. L’albinos la ramassa puis d’un geste presque négligent, absent, la lança à travers le petit couloir en direction de la porte ouverte de la cuisine.

Panier.

Ensuite il n’avait pas vraiment compris ce qui s’était passé. Il s’était installé sur son lit et avait commencé à aiguiser ses couteaux comme il le faisait chaque soir depuis bien des années. Le regard dans le vide. Et puis un petit visage rayonnant était apparu dans l’embrasure de la porte (qui avait finalement été réparée). Liliana. Un pâle sourire était apparu sur les lèvres du super héros. Elle voulait qu’il se lève et l’accompagne. Qu’ils avaient du travail. Que ça lui ferait du bien. De bien ? Mais il allait très bien. Mais peu importait, le travail est le travail.

Il se retrouvait donc dans un taxi avec Mirabilis et non pas son petit ange, ce n’était pas très grave. Elle avait insisté pour qu’il mette ses affaire de héros dans des bagages, pas sur lui. Pourquoi ? Il était question d’un bateau, de ne pas faire peur au gens et d’attraper un criminel. Voilà tout. Il avait donc soigneusement préparé sa veste, son masque et ses armes dans une valise. Puis son regard avait dérivé jusqu'à son placard, dedans se trouvait un cadeau du centre des Jokers qu’il n’avait toujours pas essayer. Pourquoi pas ? Il l’attrapa et l’ajouta à son sac de voyage. Et maintenant il tenait dans sa main le ticket qui lui permettrait de monter à bord de ce bateau.

Lilith  avait vraiment pensé à tout, c’était impressionnant. Une petite voix étouffée lui murmura qu’il aurait du être capable de faire la même chose mais il ne comprit pas ce qu’elle voulait dire. Jonas hocha lentement la tête en écoutant sa toute petite et si mignonne coéquipière. Il fallait évacuer les civils. C’était très important. Le taxi s’arrêta non loin du quai d’embarquement. Les deux héros montèrent à bord et firent embarquer leurs bagages. Première étape : mettre au courant le capitaine du navire en lui assurant que les gardes côte ont été mis au courant et que ses passagers ne courraient aucun danger. Deuxième étape : Se lier aux passagers. Il fallait attendre que le moment soit venu et pour cela il fallait réussir à repérer les malfrats qui évidemment ne portaient pas un signe distinctif.

C’est Lilith qui alerta Jonas qu’elle avait réussi à trouver lesdits criminels. Après tout ce n’était pas lui qui allait pouvoir trouver quoi que ce soit. Ce soir son unique rôle était de s’occuper de ces criminels, il comptait sur Mirabilis pour le reste. Le Laughing Jack se mit donc en route vers  l’endroit ou était posée sa valise pendant que la petite vampire allait prévenir les gens chargés de l’évacuation des civils. Il y avait beaucoup de gens. Beaucoup de gens qui s’agitait, ignorant du péril qui les guettaient en restant sur le même bateau qu’un criminel. Il traînait les pieds. Il savait qu’il fallait qu’il récupère ses affaires avant que l’évacuation ne soit trop avancé pour pouvoir isoler les deux cibles.

La nuit n’allait pas aider, ça Jonas en était certain. Heureusement le navire était bien éclairé, mais serait ce suffisant ? L’albinos remarqua les premiers mouvements de foule dans une même direction, ça commencé. Il accéléra légèrement le pas, arriva jusqu'à sa « chambre » et contrairement à ses mouvements qui, jusque là, était étonnamment lent il enfila sa tenue de héros à une vitesse déconcertante. La partie pouvait commencer.


© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Ven 23 Oct - 20:11

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
Il t’avait rejoint, finalement. Leo, disait-il s’appeler, venait d’embarquer à son tour sur le navire qui allait revenir vers le port depuis lequel rejoindre Laurel ne serait pas un problème. Il présentait bien, au moins. Et puis, tu n’aurais su dire pourquoi, mais tu le sentais qu’il était vertueux, au fond de lui. Lorsqu’il disait vouloir aider les filles du bordel, tu le croyais. Tu avais appris à faire confiance à ton instinct, depuis que tu t’étais réveillé sous cette apparence pour le moins incongrue. Il te tardait de discuter un peu plus avec lui de ce qu’il comptait offrir aux filles que tu appréciais désormais comme de grandes amies. Elles pouvaient toutes s’en sortir, tu en étais plus que convaincu.

Seulement, alors que tu riais délicieusement, quelque chose attira ton attention ; un mouvement de foule pour le moins… inattendu. Pourtant, tu n’as pas céder à un stress malvenu ou une crainte particulière. Non. Tu étais encore à des lieux de tout ceci. C’est donc naturellement que tu demandas à ton hôte de l’instant de patienter le temps que tu ailles chercher des informations sur ce qu’il pouvait bien se passer par ici. Tu croises l’unité d’une petite fille – tout du moins, tu crois qu’il s’agit d’une fillette – et sans réfléchir, pose une main sur sa tête pour tenter d’établir la communication, même fugace. « Excuse-moi pet- Aie ! »

Tu es contraint de ramener contre toi ta main car tu sentis une sensation de… brûlure. Étrange. Très étrange puisque cela ne t’étais encore jamais arrivé. A moins que… Tes méninges s’agitent pour trouver une explication cohérente. Cette petite silhouette doit être une entité démoniaque, ce qui expliquerait sans mal ta réaction. Tu fronces les sourcils, plus par instinct qu’autre chose. « Je peux savoir ce que vous êtes et ce que vous faites sur ce bateau ? Je ne vous laisserais pas faire du mal au moindre passager, sachez-le ! »

Dans le doute où, en effet, il serait question d’une créature démoniaque, tu te mets à la vouvoyer. Ainsi tu mets de la distance entre elle et toi, d’un point de vue qui est le tien. Mon chéri, parfois je me dis que tu es bien trop poli.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Dim 25 Oct - 1:05

Lilith avait laissé Jonas décharger les bagages du taxi pendant qu’elle réglait la course. Elle prit pour cela un air de gamine qui se prend très au sérieux car son père lui à confier une mission importante. Puis laissant le soin de leurs bagages à l’équipage du bateau les deux héros embarquèrent. La fillette courue en riant le long de la passerelle puis prit un air penaud lorsqu’elle se fit réprimander par un matelot alors qu’elle essayait de sur pencher au dessus d’une rambarde. L’homme fit également remarquer à Jonas qu’il ferait bien de surveiller un peu mieux sa fille si il ne voulait pas qu’elle passe par-dessus bord. Dés que le bateau eut quitté le port ils se rendirent au poste de pilotage, ils remirent leurs masques justes avant de frapper à la porte. Le capitaine fut ravi de rencontrer Laucking Jack et accepta très facilement de les aider et donna à Mirabilis la liste des passagers. Le fameux Léo, la cible du soir, était dedans et les personnes ayant réservé leurs billets au même moment étaient sans nul doute ses hommes. En revanche elle ne savait toujours pas qui était leur rendez-vous.
Les deux supers partirent à la recherche des méchants et finirent par les trouver sur le pond supérieur. Elle envoya donc Jonas mettre son costume complet et prendre ses armes, elle lui demanda aussi de ramener son bâton qu’elle avait laissé avec le reste des bagages. Suite à quoi elle se contenta d’abandonner son manteau sur l’une des chaises du bateau et de remettre son masque. La petite joker retourna au poste de pilotage demander au capitaine de lancer l’ordre d’évacuation et pris la radio pour alerté le bateau des garde côte situé non loin. Lorsqu’elle ressortit elle croisa une foule importante se dirigeant vers l’avant du bateau. Non mais où ils vont ces crétins ! Elle alla trouver le matelot qui orientait les civils dans cette direction.
« - Hé vous ! Où vous envoyez ces gens. »
L’homme la considéra un moment et décida finalement qu’elle valait la peine qu’il lui réponde.
« - Aux canots de sauvetage situé à l’avant de navire m’zelle. »
Imbécile d'humain !Tant de connerie est vraiment possible ?  La fillette lui jeta un regard incrédule. C’était l’endroit où se situaient les malfaiteurs. Ça ne servait à rien de faire embarqué la population sous leur nez. Autant les prévenir tout de suite ! Pourquoi faire des plans pour qu’un type à l’encéphale moisi vienne tout gâcher ? Mais Mirabilis réussit à se contenir assez pour ne pas le jeter par dessus bord sans autre forme de procès.
« - Non. L’avant du bateau va être bientôt un zone de guerre, oubliez ces canots là et débrouillez-vous avec ceux de l’arrière. Et envoyer des hommes bloquer tout les accès à l’avant. Quoi qu’on vous disent absolument personne ne doit y avoir accès.  »
Sur ses mots elle retourna stopper les passagers partit vers cette zone. Arrivée sur le pond avant elle trouva une dizaine de passagers déjà sur place.  
« - Messieurs, dame. Vous devez quitter cette zone immédiatement. Cette zone est dangereuse.»
Les gens la regardèrent mais ne bougeaient pas des masse ils semblaient déjà pas très contant de voir leur petite croisière tomber à l’eau cependant Lilith n’avait pas le temps de répondre à leur critiques et de les convaincre. Ses pupilles changèrent de couleur.
« - Pour votre sécurité dégagez vers l’arrière tout de suite. »
Ordonna-t-elle en regardant un à un tout les passagers dans yeux. Ils se mirent enfin en mouvements et sans protestation, l’ensorcèlement vampirique était parfois très utile. Satisfaite elle regarda le groupe s’éloigner lorsqu’elle sentit son crâne la bruler elle bondit vivement heurtant la rambarde et leva ses yeux toujours flamboyants. Ce fut seulement à l’instant où elle le vit qu’elle sentit son aura. Devant elle se tenait une créature si pure que ça lui donna un haut-le-cœur. Il l’observait d’un air intrigué puis sembla comprendre.
« - Je peux savoir ce que vous êtes et ce que vous faites sur ce bateau ? Je ne vous laisserais pas faire du mal au moindre passager, sachez-le ! »
La petite créature maléfique siffla comme un animal près à se battre et sous son masque son regard rouge s’embrassa d’avantage. L’instinct vampirique de la fillette venait de prendre le dessus.
« - Merde c’est un joker. »  
Elle cligna des yeux et porta son attention sur l’humain qui venait d’arriver derrière l’autre type. Elle avait presque oublié la raison de sa présence sur ce bateau. Elle observa les deux hommes, ils étaient ensemble ? C’était ce type là le mystérieux interlocuteur ? Impossible pour un type pareil de tremper dans le trafique d’êtres humains ! Mais pourtant c’était le cas. Lilith ne tenait pas à affronter cette créature divine. Où est ce crétin de Laucking Jack quand j’ai besoin de lui !?
« -  En effet Mirabilis pour vous mettre des bâtons dans les roues. Et sans civil dans les pattes j’ai toute la place pour vous massacre. »

La fillette parodia une rapide révérence en se présentant. L’humain sourit et se tourna vers l’autre créature.
« - Laissez-moi m’occuper de son compte. »
Puis de nouveau à Lilith.
« - Une naine dans ton genre seule contre tout mes hommes. Vas-y étonne nous. »
En effet d’autres humains s’étaient approchés et entouraient l’enfant braquant leurs armes dans sa direction.
« - Tuez-là. »
La vampirette se fichait de se faire cribler de balles, certes ça ferait super mal mais elle n’en mourrait pas et guérirait rapidement. Ce qu’elle ne voulait pas en revanche c’était faire un seul pas qui pourrait la rapproché de l’autre type pur. Elle ne bougea pas lorsque les hommes tirèrent. Il fallait espérer que Jonas entendrait les coups de feu et se dépêcherait de rappliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Dim 25 Oct - 12:16



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

Le Laughing Jack sortit de la cabine prêt à remplir sa mission. Masque en place, veste remplie sur les épaules, bâton de Mirabilis dans une main et valise dans l’autre. Pourquoi transportait-il sa valise alors qu’il venait de la vider de son contenu vous demandez  vous ? Très simple, la valise n’était pas vide et même si Jonas ne voulait pas effrayer les pauvres civils avec le cadeau du centre des Jokers. Il se contentait donc de la garder dans son bagage jusqu’au moment ou il en aurait finalement une utilité quelconque. Mais la nouvelle légende n’avait pas le temps de réfléchir sur le pourquoi du comment de son comportement, Mirabilis était seule et même si il ne doutait pas un seul instant de son efficacité il craignait qu’elle se retrouve en difficulté. Après tout elle était aussi sa petite chérie.

Revenant le plus vite possible sur ses pas Jonas croisa des matelots qui lui lancèrent des cris d’encouragement et des citoyens qui l’observaient traverser les couloirs sans comprendre. Sa conscience s’était éveillée au moment ou il avait placé le masque sur son visage et des détails jusque là invisibles à ses yeux lui apparaissaient clairement. Par exemple le comportement étrange de certains passagers qui était bien silencieux et se concentraient simplement sur le fait d’aller vers les canaux de sauvetage. Pourquoi ? Certainement à cause de l’influence d’un don. Le don de qui ? Cela il n’en avait aucune idée.

Le son d’armes automatiques dont on vidait le chargeur sur le pont supérieur le fit redoubler l’allure, les affrontements avaient déjà commencé et il était en retard. Inacceptable. Le super en blanc vira à gauche afin d’emprunter l’escalier et arriver au milieu de la bataille. Les marches défilaient sous yeux quatre par quatre, la valise claquant sur chaque aspérité provoquait un boucan par possible mais il n’y prêtait pas attention. Il faut dire que si dans sa manière de se battre le Laughing Jack faisait preuve de finesse, ce n’était pas le cas de son approche. Alors qu’il s’attendait à voir la joker affronter de nombreux criminels en passant la porte qui apparaissait finalement devant ses yeux, il fut surpris.

En effet la porte ne s’ouvrait pas sur le pont mais sur un balcon qui le surplombait d’environ cinq mètres. Une autre erreur. Erreur qui se révéla tout de même constructive car un homme, qui n’avait rien d’un civil, observait la scène qui se déroulait un peu plus bas tout en se préparant à tirer. Le criminel devait être très fier de son jouet et incroyablement concentré sur la rencontre entre ses confrères et l’héroïne pour ne pas avoir remarqué la menace qui s’approchait derrière lui. En réalité il attendait un signal de son patron pour faire exploser la cervelle de cette ridicule joker si les première rafale ne suffisait pas. Un mouvement sur sa gauche attira son attention, il tourna rapidement la tête pour éviter d’être surpris. Rien. L’homme soupira avant de regarder de l’autre côté si son imagination ne lui avait pas joué un tour.

Un masque monochrome se tenait à moins d’une dizaine de centimètre de son visage. Il voulut crier, prendre son arme pour tirer, il se contenta de recevoir un direct du gauche dans le ventre. Son cri fut étouffé par une poigne sans merci avant qu’un second coup ne l’assomme à moitié. Jonas regarda le criminel avec dégout, lâche et inefficace. Mais il pouvait toujours reprendre ses esprits, il constituait toujours un menace. Le Laughing Jack sortit un couteau du néant dans un bruit feutré puis accrocha la main du criminel au sol comme un insecte retenue par une punaise. Le pauvre homme, déjà à moitié conscient, tomba dans les pommes à cause de la douleur. De toute manière si il tentait de retirer la lame à son réveil il allait se retrouver un problème un peu plus conséquent qu’une migraine ou une petite douleur.

Mais déjà l’attention du héros s’était détourné de sa victime, l’action avait duré moins d’une vingtaine de seconde, pour vérifier la situation dans laquelle se trouvait Mirabilis. La petite silhouette était criblée d’impact de balle et les malfrat la regardait avec un air à mi chemin entre l’étonnement et la frayeur. Dans son état normal Jonas aurait certainement trouvé la situation amusante, plaignant les criminels qui venait de s’attaquer un prédateur autrement plus dangereux que leurs armes à feu mais il n’était pas dans son état normal. Tout ce que l’albinos arrivait à ressentir était de la colère en voyant la petite silhouette ainsi abimé. Serrant les dents il attrapa le bâton de la joker et le lança dans sa direction avant de sauter à sa hauteur. Avec un saut de cette distance il ne risquait pas grand-chose.

A travers son masque le Laughing Jack toisa les criminels avec un regard mauvais avant de s’avancer vers la zone de combat. La valise s’était légèrement abimé a cause de la chute et laissait échapper un crissement régulier qui donnait un aspect ridicule à la scène.

« Mais qui c’est ce mec encore ? Un autre Joker ? »

Celui qui semblait être le chef, le seul à ne pas tenir d’arme, en rajouta une couche.

« Une naine et un attardé, en voilà une bonne équipe ! »

La remarque de leur patron provoqua un rire général parmi les criminels, quoi que, peut être pas chez tous les criminels. Jonas s’arrêta, le grincement de la valise aussi, et fusilla le chef du regard. A ce moment précis le Laughing Jack avait vraiment envie de lui trancher la gorge et si le criminel avait été un animal sauvage, il se serait certainement enfuit en sentant la menace que représentait cet humain tout de blanc vêtu. Mais la légende ne fit rien, il détourna son regard vers sa coéquipière tout en ouvrant la valise.

« Tu as besoin d’aide Mirabilis ? Ou tu veux t’occuper d’eux toute seule ? »



© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Sam 31 Oct - 20:45

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
Tu ne comprends pas, mon cœur. C’est normal, je crois, personne n’aurait pu comprendre un pareil changement de ton dans la situation dans laquelle tu te trouvais alors. Pourquoi tant d’armes et d’hostilités ? Tu n’en voyais pas l’utilité. Certes, il y avait des Jokers en face de vous, mais il existait d’autres moyens de ne pas les affronter et surtout de ne pas vouloir absolument leur faire du mal ! Tu n’étais plus dans cette optique de blesser autrui, surtout depuis que tu avais recouvré l’intégralité de ta mémoire. Tu déglutis difficilement. Mischa t’avait pourtant assuré que les hommes que tu devais retrouver n’étaient pas sanguinaires pour un sou, qu’ils voulaient sincèrement aider les filles à trouver un meilleur avenir sans passer par la case prison ou renvoi au pays.

D’instinct, tu vins t’interposer, ton manteau encore sur tes épaules, masquant tes ailes superbes, entre les deux camps. « Arrêtez ! S’il vous plaît, il doit y avoir un malentendu ! ». Maintenant que tu avais que cette… petite créature friponne t’ayant brulé par simple contact était du côté de la Justice, tu ne voyais plus l’utilité de te confronter à elle. « Écoutez, je ne sais ce que vous vous imaginez, mais il y a méprise. Je suis ici avec ces hommes pour un but précis qui ne causera de tort à personne, au contraire ! ».

Tu te retournes vers ton allié de l’instant. « Léo ! ». Mais il est pâle comme un linge, mon ange, il semblerait que cela ne serve à rien de vouloir le raisonner lui aussi. « Mais… ». Je comprends ta déception, ta douleur, mais je suis au regret de t’annoncer, mon cœur, que c’est ainsi que va le monde. Si tu ne l’avais pas remarqué avant, c’était parce que ta mémoire viciée te rendrait plus agressif et donc plus prompt à ne pas t’attacher aux détails, ceux qui rendent le monde si beau et si laid à la fois. Je suis tellement désolée, mon trésor…

« Nous n’étions pas sens- »
« Oh toi la ferme le morveux ! »

Tu n’as pas vraiment le temps de t’attarder sur une diatribe qu’un coup de feu part dans ta direction, venant se loger au niveau de ton cœur. Tu hurles, c’est douloureux. Mon trésor… Si tu savais à quel point il est insupportable pour moi de te voir ainsi souffrir ! Je te regarde tituber vers l’arrière et perde l’équilibre contre la rambarde du bateau. Ton manteau s’y accroche, quittant ton dos. Tu as heureusement le réflexe de te raccrocher aux morceaux de métal à ta portée, ainsi tu ne chute pas dans l’eau salée en contrebas. Seulement voilà, désormais… Tout le monde peut voir que tu possèdes des ailes harnachées. Tout ceci ne me dit rien qui vaille, mon petit ange.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Lun 9 Nov - 18:54

Dans beaucoup de fiction les vampires ne saignent pas car même si on les entailles ils guérissent trop vite. Dans la réalité la flaque sombre au pied de Lilith s’agrandissait à vue d’œil. Il y avait bien deux litres de sang qui s’écoulaient sur le pond du navire et pour une fillette de dix ans c’était presque la totalité de ce que contenait son corps. Mais les vampires avait dans les veines une pressions plus importante que les humains ce qui voulait dire plus de sang et également qu’il jaillissait plus facilement. Le flot finit par diminuer. Les endroits où les balles avaient entièrement traversé l’enfant avaient commencés à se refermer d’eux même, les balles qui étaient restée coincés le resterait jusqu’à ce qu’elles soient retirée manuellement et en attendant si elles empêchaient la guérison elles bloquaient aussi le sang. Lilith posa son regard rouge brillant vers les hommes et leur sourit. Voir l’expression de leur stupeur et leur frayeur compensait presque la douleur qu’elle ressentait. Puis un objet arriva vers elle en tournoyant et elle leva un bras pour réceptionner son bâton de combat. Son sourire s’agrandit Laughing Jack venait d’arriver.
« - Tu as besoin d’aide Mirabilis ? Ou tu veux t’occuper d’eux toute seule ? »
La fillette rejoignit la légende d’un pas un rien pressé, car l’autre non-humain de ce bateau venait de s’approcher se trouvant désormais entre les deux camps.
« - Arrêtez ! S’il vous plaît, il doit y avoir un malentendu ! »
Pour qu’une créature telle que celle-ci se trouve du côté des méchants il devait effectivement y avoir un malentendu mais surement pas celui qu’il pensait. En faite il est sans doute juste très con. Heu… je n’aurais pas dit ça comme ça.
La joker n’eut aucune réaction aux paroles de l’être, ce qui ne fut pas le cas de ses coéquipiers, le chef de la petite bande de criminel, Léo, fit un signe et l’un de ses hommes tira. Une seule petite balle suffit à faire crier et chanceler le mec pur. Quel faible. Il fallait  avouer qu’être transpercé pile dans le cœur était très douloureux – moins que dans l’œil, l’œil ça fait vachement mal et c’est vraiment beaucoup plus long à guérir – mais ce qui intéressait réellement l’enfant de la nuit c’était l’espoir qu’il en meurt, ou à défaut passe au-dessus de la rambarde soit emporté loin du navire par le courant. Je préférerais quand même qu’il meure. Malheureusement l’être arrive à se rattraper mais en se faisant il dévoile une magnifique paire d’aile d’un blanc pur.
« - Beurk, un ange. »
L’enfant s’éloigna de la barrière mettant Jonas entre la créature ailée et elle.
« - Je refuse d’approcher ça. Mais la bonne nouvelle c’est que peut importe à quel point tu le torture il ne mourra pas. »
Enfin probablement. Après tout il avait l’air toujours vivant après avoir reçu une balle en plein cœur. Et puis ce n’était pas comme si Lilith se souciait de la possibilité que la légende le tue par erreur.
« - Pour les humains on fait comme tu veux Laughing Jack. Si tu veux t’en charger tout seul je te les laisse. Si tu as besoin d’aide je suis là. »
La vampirette aimait se battre mais elle était surtout venue pour distraire son coéquipier. Elle lui laisserait donc faire comme il l’entendait.


Dernière édition par Liliana Tahlwin le Ven 1 Jan - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Ven 1 Jan - 12:56



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

La situation qui se présentait à la légende était… non pas compliquée mais brouillonne. Brouillonne à cause de la présence du jeune homme accroché à la rambarde du navire, visiblement trahit par ses allié. Brouillonne à cause du nombre de criminels, armés qui plus est, qui ne semblait absolument pas prendre aux sérieux les deux super. Brouillonne à cause de la flaque de sang aux pieds de Mirabilis. Pour être franc en ce moment Jonas n’aimait pas trop les choses brouillonne, il s’était découvert une attraction soudaine pour la simplicité et ce dans tous les domaines.

Heureusement que sa co-équipière était là pour rendre le tout plus simple : à part elle tout le monde était à rangé dans la case « criminel » et elle ne pouvait s’occuper de celui qui pendait au dessus du vide. Maintenant que tout était clair il fallait choisir et dans l’esprit de l’albinos la réponse était toute prête depuis plusieurs secondes déjà.

« Puisque tu ne peux pas t’occuper de lui, je vais m’en charger. »

La réponse était clair, concise et n’informait pas du tout la petite vampire de ce qu’il devait advenir des autres malfrats. Dans son esprit il était là pour accomplir son travail, ou du moins aider Mirabilis, et si un obstacle s’avérait infranchissable pour l’un d’eux, l’autre devait le supprimer. Il fallait donc implicitement comprendre que le sort des inconscients armés qui les avaient insulté reposait dans ses petites mains et à la merci de sa soif de sang.

Le Laughing Jack allait donc se mettre au travail, il se leva et se tourna vers sa cible du jour le cadeau du centre des Joker replié sur lui même en main. Pour le moment il ne ressemblait pas à grand chose, une ensemble de metal imposant et informe pesant un sacré poids, mais bientôt il allait être libéré et abattre les ennemis de la légende pour la première fois. Alors qu’il avançait pas à pas vers la rambarde Jonas actionna le dispositif de haute technologie -ce qui lui semblait plus être de la magie- permettant de réduire grandement le poids de la chose qu’il portait jusque là à bout de bras. Au moment ou le mécanisme s’actionnait la légende ne put s’empêcher de regarder la chose avec des yeux admiratif, c’était un vrai chef d’oeuvre.

C’est alors qu’il posa son regard sur lui. Celui qui était jusqu’alors pendu à la rambarde du navire. Jonas réalisa enfin qu’il avait à faire à quelqu’un, ou quelque chose, de spécial. La silhouette humanoïde était agrémenté de deux membres partant de son dos d’une forme assez étrange. Mirabilis l’avait appelé « ange », Jonas n’aurai jamais imaginé un ange comme ça. Peut être est-ce l’absence de plume ? L’apparence très humaine ? Le fait qu’il se trouve du mauvais côté de la balance ? Peut importait finalement, Jonas n’avait pas besoin d’explication ou de nom pour accomplir le travail qui lui avait été confié.

Il ne faisait plus du tout attention à ce qui se passait derrière lui, entre Mirabilis et les malfrats, il regardait simplement l’ange avec des yeux ternes malgré leur couleur sanguine. Jonas attendit que le jeune homme soit de nouveau sur le pont, il n’y avait aucun intérêt à passer à l’action alors qu’il risquait de passer par dessus bord et se perdre dans les eaux sombres. Attendre qu’il soit libéré du danger de la chute, oui. Attendre plus, une parole, une attaque, une tentative de fuite, non. D’une main le super ouvrit un à un les boutons de sa veste puis il révéla l’envergure du cadeau du centre, de l’énorme faux harnaché de dents qui allait certainement gouté le sang ce soir.

Un regard vers son adversaire avant l’ouverture des hostilités, la blessure par balle au niveau de son coeur lui confirme que celui qui se trouve en face de lui ne mourra pas aussi facilement qu’un humain lambda, puis il s’élance sans même un mot pour celui qui avait tenté de faire avorter la confrontation. Un coup, une sorte de prélude, de test pour estimer sa cible, une coup vertical porté à deux mains avec sa nouvelle arme. Le Laughing Jack ne tue pas et son arme ne coupe pas, le Laughing Jack avait pour habitude de briser mentalement ses victimes et son nouvel outils brisera leur corps.

hrp:
 
© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Sam 9 Jan - 0:03

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
J’hurlerai volontiers si j’vais un corps, une existence, même frêle en ce bas monde. Oui, j’hurlerais pour toi, mon trésor, car je vois ce qui se déroule devant mes yeux informels, illégitimes en un sens. Les choses se gâtent tout autour de ta personne, compliquant énormément la situation. Toi qui voulait croire en la bonté des hommes te retrouve maintenant à devoir combattre contre ces derniers. Ton camp parait avoir retourné sa veste contre l’ange que tu es et ces deux individus dangereux ne sont pas les plus avenants qui soient également. Tu déglutis en comprenant bien la situation. Visiblement, il n’y a pas beaucoup d’options à portée de tes mains.

Déjà, il te faut remonter sur le bateau. Ta blessure au niveau du cœur est affreuse, la douleur qui se fait sentir est intenable, mais tu tiens bon, oui. Tu as énormément de courage et de force mentale, mon trésor. Tu prends sur toi car, de toute manière, tu sais qu’il le faut bien. Serrant les dents, donc, tu viens défaire les sangles de ton harnais, lesquelles sombrent rapidement dans l’eau noire en contrebas. Désormais, tes ailes sont pleinement développées, dénotant leur puissance à tes adversaires. Tu t’envoles, esquivant de justesse un coup porté par cet homme aux cheveux blancs.

« Pour la dernière fois, je vous en prie, écoutez-moi ! Il y a un malentendu ! ». Tu essaies de t’expliquer, mon cher, mais je doute, malheureusement, que tu trouves un réel auditoire à ton plaidoyer… J’ai peur de la suite des évènements, je dois dire.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Dim 17 Jan - 12:49

Laughing Jack confirma qu’il allait s’occuper de l’ange et se tourna vers se dernier laissant Mirabilis se charger des humains et de protéger ses arrières. Ce soir plus que jamais il pouvait lui faire confiance sur ce point, la joker avait expressément de lui pour combattre la créature alors elle ne laisserais pas le moindre mortel gêner son combat. Elle s’avança vers le groupe de criminels en retirant une balle coincée dans son épaule. Une fois au centre de leur attention et placée entre eux et son partenaire elle leva les yeux vers eux et lança la balle à leurs pieds.
« - Ça fait mal vous savez. Mais si vous me laissez gentiment m’abreuver de votre sang je ne laisserais pas Laughing Jack vous torturer avant de vous livrer à la police. »
Bien sûre ils ne furent pas d’accord. Et le premier qui voulu tirer se pris un coup de pied dans l’estomac qui l’envoya valser à l’autre bout du pond avant qu’il est eut le temps de presser la détente. La danse du combat pouvait commencer. Ils étaient plus nombreux, mieux armés mais elle était une vampire. Ils allaient morfler.
« - Non ? Tant mieux, moi aussi j’ai envie de m’amuser. »
Après avoir frappé l’homme, la fillette se trouvait à porté de main des hommes et plusieurs tirèrent de nouveau. Elle n’avait pas la possibilité de les arrêter tous en même temps, elle n’allait pas non plus vite que les balles. Mais elle savait à l’avance ce qu’ils allaient faire et avait eut le temps de bondir en l’air avant qu’ils n’aient tiré. Cette fois aucunes balles ne la touchèrent.  Elle fit tournoyer son bâton et brisa un poignet en retombant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Lun 18 Jan - 16:27



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

Jonas ne put se retenir d’afficher un air béat en voyant le criminel s’envoler après avoir déployé ce qui semblait lui servir d’aile. L’albinos n’avait pas reconnu tout de suite leur fonction d’abord parce qu’il était bien trop occupé à frapper et ensuite à cause de l’absence de plume. Cela peut sembler quelque peu idiot mais jusqu’à aujourd’hui il était persuadé que seules les ailes avec des plumes existaient. Mais il n’avait pas le temps de penser à ce genre de choses futiles, maintenant que le criminel était suspendu dans les airs la légende devait trouver un autre moyen de l’atteindre.

Il lâcha la faux planté dans le sol du pont avant de glisser ses mains à l’intérieur de sa veste aussi blanche que ses cheveux dans un geste fluide. Son regard se posa durement sur la silhouette volante puis il attaqua. Ses mains s’agitèrent violemment et les lames commencèrent à fuser. Une d’abord, suivie rapidement par une demie-douzaine d’autre. Jonas ne s’était pas souvent entrainé à lancer ses couteaux donc les jets n’étaient pas d’une précision mortelle mais ce manque était comblé par leur nombre et l’obscurité ambiante. Le but était évidemment de forcer cet « ange » à se poser et le forcer à continuer sur la terre ferme.

« Tu compte continuer de fuir longtemps ? »

Les coup de feu se firent entendre en arrière plan, là ou se déroulait le combat de Mirabilis. Le Laughing Jack avait une confiance aveugle en sa co-équipière et ses capacités, il ne craignait pas qu’une balle l’atteigne. Ce genre de confiance n’existait pas dans le monde des criminels et c’est pour cela qu’il continuerait de perdre la guerre contre les héros. L’ange sembla commencer à descendre, son attaque l’aurait donc touché ? La légende attrapa la faux et avança vers l’endroit ou il allait se poser. Jamais plus il ne s’envolerait.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Dim 24 Jan - 12:21

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
Il semblerait que parler soit superflu, mon trésor. Personne ne veut t’écouter, ici-bas, ce qui est fort dommage. Mais voilà, tu ne peux pas te laisser attaquer de la sorte, n’est-ce pas ? Non, oui, tu ne sais plus vraiment. La trahison de ceux que tu voyais encore comme des alliés il n’y a pas si longtemps te fait douter de la marche à suivre. Pourtant, tu veux y croire, tu veux croire qu’il n’y aura pas plus de sang versé inutilement.
Et puis, il y a cette chose qui fuse, comme une étoile filante.

Elle a caressée ta joue de près, très près. Et tu saignes. C’est fin, léger, mais bel et bien présent. Une lame. Le blafard te lance des lames. Tu fais de ton mieux pour les éviter mais ce n’est pas simple. Tu commences à être pris de cette torpeur caractéristique qui fait que ton pouvoir en est un. Ton corps veut se régénérer, mais ce n’est pas le moment. La douleur au poitrail te lance mais tant pis, tu veux composer avec.
Tu te surestimes mon cœur, je suis désolée.

Ton altitude descend quelque peu, tu touches presque le pont du bateau. Tes yeux, à la vision troublée, voient cet homme s’avancer vers toi avec son arme. Tu déglutis. Serait-ce déjà la fin ? Tu voudrais penser que non, que tu ne peux pas être si aisément vaincu.

Et puis, ton regard capte la présence soudaine d’un enfant, un petit garçon. Sorti d’on se sait où, il s’interpose entre toi et son assaillant. Non, tu ne peux pas le laisser faire cela, quand bien même tu apprécies son soutien. Il veut aider un ange, c’est tout. Mais ton devoir t’interdit de le laisser faire. Alors, tu t’en empares et fait volte-face, présentant ton dos à l’ennemi. Pas grave. Tu préfères sauver cet innocent, peu importe le prix à payer pour cela.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Lun 1 Fév - 19:05

Lilith continuait à virevolter au milieu de la pluie de balles. Les hommes étaient déroutés par le faite d’affronter un ennemi qui évoluant à milieu découvert sans vraiment se soucier d’être touché. Les mouvements de la fillette étaient également trop rapides et imprévisible pour qu’ils puissent la suivre. Elle n’allait toujours pas plus vite qu’une balle mais elle n’en donnait pas moins l’impression car elle ne se trouvait jamais dans la trajectoire au moment au la balle devait la toucher. De plus elle atterrissait volontiers au centre du groupe de tireur ce qui les obligeaient à prendre garde à ne pas s’entre tuer. Mais ils avaient de toute évidence l’habitude des fusillades ils avaient réussit jusque là à éviter de se toucher mutuellement. Quand l’enfant mit son troisième adversaire hors d’état de nuire en lui frappant le crane violement contre la rambarde du bateau les malfrats commencèrent qu’avec leur tactique actuelles ils n’avaient aucune chance de réussir. Surtout que la gamine ne semblait pas vraiment avoir accusé le coup suite à ses précédentes blessures.
Un des hommes finit par se retourner vers Laughing Jack et commença à le viser pendant que les autres tentaient de barrer le passage à la joker. Mais la fillette envoya un coup de genou entre les jambes du plus proche qui tentait de plaquer au sol. Envoya un autre dans l’océan puis se contenta de bondir au-dessus du reste du groupe. Plongeant vers la menace elle lui agrippa le bras au moment où elle retombait. Le coup de feu partit dans le pond et emporté par le mouvement l’homme se retrouva projeté dans les airs. Il fit un magnifique vole plané, passa au-dessus de la légende et alla s’écraser sur l’ange qui pour une raison inconnue se trouvait être de dos.
« - Oups. Désolé Laughing Jack ! Je te prête celui-ci aussi. »
Puis elle se tourna vers les hommes encore debout face à elle.
« - Bon où en étions nous ?  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Mer 10 Fév - 8:47



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

Le Laughing Jack avançait lentement vers l’ange, son arme ridiculement massive trainait sur le sol et laissait échapper un son très désagréable. Toute cette affaire touchait à sa fin. Le travail était bientôt fini. Mirabilis devait bientôt avoir fini elle aussi. Jonas eut une petite pensé pour la petite vampire, elle avait du bien s’ennuyer avec du menu fretin, la prochaine fois ce serait à lui de lui arranger de quoi s’amuser. S’amuser ? La légende avait pensé à ce mot machinalement mais il sonnait faux, il n’était pas là pour s’amuser. C’était son devoir.

Mais malheureusement  tout n’allait pas bien se passer. Pourquoi ? Pourquoi ce petit garçon s’était interposer entre lui, le gentil, et cet homme, le méchant ? Il était venu pour arrêter des criminels qui  se moquaient de se trahir entre eux, ils avaient fait évacuer le bateau pour éviter que des civils soient blessés durant l’affrontement. Qu’ils soient utilisé comme moyen de s’enfuir pour les malfrats. Pas pour les empêcher de protéger ceux qui se trouvaient du mauvais côté de la ligne qui délimite le bien et le mal. Alors, pourquoi ?

Une homme volant le tira de sa réflexion torturée. Avait-il commencé à être un poids pour la joker ou était-ce simplement une victime de la force surhumaine de Mirabilis ? Peut importait en fait, cet homme volant s’apprêtait simplement à écraser l’ange qui lui même s’était mis à protéger l’enfant. Comme si le Laughing Jack aurait pu faire du mal à un enfant innocent, penser qu’un criminel redoute cette hypothèse lui hérissait le poil. C’était l’hôpital qui se foutait de la charité. Empoignant sa faux à deux mains la légende frappa l’homme toujours en vol du plat de l’arme comme un batteur frappe une balle avant de faire un home run. Le HVNI (homme volant non identifié) reparti vers le combat de la vampire, avec quelques os cassé en plus sans doute, mais toujours vivant comme le prouvait le cri effrayé qu’il continuait de pousser.

Le Laughing Jack se retourna vers l’ange, toujours dans une position protectrice autour de l’enfant. Il planta d’un coup violent son arme dans le sol du pont avant de s’approcher un peu plus. D’abord, l’empêcher de prendre la fuite encore. D’une main il saisit un de ses couteaux avant de trancher d’un geste vif les tendons d’Achille de sa cible immobile. Il ne pourrait plus courir comme ça. Ensuite, mettre l’enfant en sécurité. Il n’était pas souriant, un air très sérieux décorait son visage lorsqu’il libéra le gamin de l’étreinte du criminel d’un geste brutal qui avait pour vocation d’envoyer ce dernier au sol.

« Tu dois partir petit. Tu dois nous laisser faire notre travail. Tu vois la bas ? » dit-il en pointant de sa petite lame le combat de Mirabilis « Mirabilis est en train de se battre contre tout ces gens pour les empêcher de s’en prendre à toi et aux autres personnes dans le bateau. Tu risque de la gêner. »

Il lui donna un petit coup sur les fesses pour le pousser à se lancer sur le chemin de la sécurité. Pendant que la petite silhouette prenait ses jambes à son coup l’albinos veillait à ce qu’aucun criminel ne pense à s’en prendre à lui. Mais tout allait bien, il semblerait qu’affronter Mirabilis monopolisait tous leurs efforts. Mais il l’avait vu. Cet éclat accusateur dans les yeux du gamin. C’est vrai, il s’en souvenait, il savait qu’il n’avait jamais été un « héros » pour plaire au gens mais pour les protéger. Que c’est pour ça qu’il n’avait jamais voulu être Légende. Lui ? Un modèle ? Une blague digne des plus grands humoriste. Non, il faisait son travail. C’est tout.

Il se retourna vers l’ange à terre une fois le gamin en sécurité. Il avançait à pas lent, récupérant au passage la faux planté dans le sol. Il se posa devant la tête du criminel avant de s’abaisser en pliant les genoux. Quoi ? Vous pensiez assister à une scène d’exécution ? Je vous rappelle que le Laughing Jack ne tue pas. De sa main libre il attrapa les cheveux du criminel et le força et lui faire face. Il avait vraiment l’air mal en point, comme plongé dans une torpeur proche de l’inconscience. Et dire que pendant cette « bataille » la Légende n’avait prit aucun coup, c’en était presque décevant.

« Je ne comprend pas. Un criminel aurait utilisé cet enfant comme bouclier sans remord. Pourquoi ? »

La pensée que cet « ange » ne soit pas si mauvais que ça traversa son esprit pendant presque une seconde avant de s’évaporer. Comme un rêve. Quoi qu’il en soit il ne semblait plus en état de faire quoi que ce soit. Cependant il fallait prendre des précautions, il ne pouvait pas mourir il pouvait donc pouvoir se régénérer rapidement. Si ça arrivait il allait surement tenter de s’enfuir… en volant. Jonas n’arrivait pas à détacher son regard vide des deux membres dorsaux de l’ange. Il devait avouer que cette vue était impressionnante. Non, il n’y a rien d’impressionnant chez les criminel, ils sont seulement bon à blesser et tuer. Ces ailes étaient une menace. La Légende se redressa et appuya sur l’interrupteur qui activait le mécanisme de rotation des chaines de sa faux. Une arme ridicule, ne vous avais-je pas prévenu ? Le bourdonnement qui s’échappait du mécanisme devint bientôt un grondement menaçant.

Ce fut long. L’objectif étaient les ailes, rien d’autre. L’albinos maniait ses couteaux comme des outils chirurgicaux pour ne pas tuer ses adversaire, sa nouvelle arme n’était qu’un outil de plus. Ce fut long. Les dents d’acier déchirèrent les chairs plus qu’elle ne les coupaient, le tout dans un beuglement atroce. La première aile tomba sur le sol mais le bruit ne s’arrêta pas. Il aurait put s’arrêter là. Dans son état jamais l’ange n’aurait pu s’envoler avec une seule aile. Mais non, il voulait lui ôter la seconde, c’était un besoin quasiment vital qu’il ressentait à ce moment là. Un besoin qu’il avait oublié. Un besoin de sang.

Autant vous dire tout de suite qu’il ne fut pas aussi tendre avec la seconde aile. Tout était pire, ce fut plus brutal, plus sanglant, plus douloureux et bien plus long. Il remuait les dents à l’intérieur des chairs de la créature divine afin de lui arracher le plus beau cris de douleur possible. Pour la première fois depuis longtemps il se senti bien, vraiment bien. Comme si tout avait été gris avant, comme si il avait oublié comment être bien. A l’intérieur il était dans un état proche de l’apaisement mêlé à un peu d’euphorie. A l’extérieur son grand sourire dément était apparu pour la première fois depuis la trahison de sa protégé. Lorsque finalement la seconde aile tomba sur le sol, il soupira, déçu. Il piétina un peu le corps de sa victime avant de se tourner vers le combat de Mirabilis. Rayonnant.

hrp:
 

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Mer 10 Fév - 21:08

ft.
NOM Prénom
« FIGHT »
Pas une seconde tu n’as pensé à toi, mon trésor. Non, pas une seule. Je devrais être morte d’inquiétude. Non, je le suis. Pourtant, je conserve une réserve, tout de même. Je sais que tu ne peux mourir d’une arme ‘classique’, uniquement les armes démoniaques et divines – et encore faut-elles qu’elles soient assez puissantes pour cela. Mais ceci n’empêche pas la douleur d’exister et je te vois souffrir, sans rien pouvoir faire.

Tu as protégé l’enfant, c’était très noble de ta part. Tu aurais pu partir, en profiter pour filer et sauver ta peau de cet accord qui n’en était plus un du tout. Mais tu n’as rien fait de cela. Au contraire, tu as persisté dans une voie que tu savais être perdue d’avance pour tenter de ramener le monde à la raison. Ce fut vain. C’est ainsi, mon cher petit frère, tu n’y peux rien, malheureusement. La nature humaine le pousse à agir de la sorte.

Tu glapis lorsque ton tendon se retrouve sectionné. L’enfant est reprit à son étreinte, faible, puis renvoyé plus loin. Tant mieux, te dis-tu, mieux vaut qu’il soit loin de tout cela, loin de toi. Il s’est interposé pour une raison obscure mais, même si tu apprécies le geste, ce n’est pas une raison suffisante pour qu’il se mette lui-même en danger. Tu lui souris, le remercie silencieusement. C’est tout ce que tu peux faire désormais. Ti n’as plus beaucoup de cordes à ton arc. C’est fini. Mais tu ne regrettes pas, tu ne te serais jamais vu comme ‘insacrifiable’ de toute manière. Toi plutôt que les autres, hein ? Tu as toujours été ainsi, même avant de devenir un ange à part entière. Je le pouvais, j’aurais très certainement des frissons d’effroi dans le dos. Mais non. Je ne suis plus qu’un spectre, alors je contemple le prix de ta sainteté, de ta gentillesse excessive.

Car nul doute que tu vas le payer très cher.

Le blandin se saisit de toi par les cheveux puis t’adresse de vagues paroles. Tu réponds à mi-mots, presque à bout de souffle. « Parce que je ne suis un criminel qu’à vos yeux. Les innocents ne doivent être impliqués dans des luttes sans avenir. ». Tu puises, difficilement, dans tes forces restantes. Tu sens que tu peux résister encore un peu, mais plus très longtemps. Tu titubes, bientôt tu sombreras dans la torpeur de la régénération. Mais pas maintenant, tu ne le veux pas. Pas maintenant.

Peut-être aurais-tu dû, en fin de compte.

Car cette lame barbare, qui s’enfonce dans la chaire de ta première aile, te tire un hurlement de douleur si intense qu’il en vrillerait les tympans des plus fragiles. Tu t’es fait surprendre. La vague de souffrance est longue, impossible à stopper. Tu es faible, si faible. Tu trembles, tu as peur. Tu es dévoré par tout un tas de sentiments contraires, c’est normal.

Et c’est encore pire lorsque ta seconde aile y passe également, avec aussi peu de douceur. Tu ne peux retenir un vomissement de bile tant la douleur irradie tout ton corps qui parait se décomposer sur place. Tu fais comme tu peux pour relativiser mais c’est impossible. Tu regardes une ultime fois ton agresseur, ta gorge est nouée, ta voix brisée. Sait-il seulement le mal qu’il t’a fait ? Aura-t-il un jour ne serait-ce qu’un peu de remord ? Je l’ignore mais je l’espère vivement. En attendant, mon pauvre trésor, avec tout le sang que tu viens de perdre, tu ne peux plus faire grand-chose. Tu t’effondres sur le sol, dans ton liquide rougeâtre, succombant finalement à la tentation du sommeil.

Vulnérable. Et maintenant ? Alea Jacta Est.



Revenir en haut Aller en bas
avatar
❝ LOCALISATION : Dans la nuit profonde
❝ PT. EXPERIENCE : 1008
Mythologique


 : ✘

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Sam 27 Fév - 20:56

Alors que la fillette prononçait ces mots l’homme qu’elle avait balancé un peu plus tôt passa juste au-dessus de sa tête, c’était parfois utile d’être petite, et alla reverser ses camarades tels des quilles de bowlings. Elle ne jeta même pas un coup d’œil vers l’arrière d’où elle sentait très bien l’odeur du sang de l’ange et entendit tout autant le glapissement désespéré, Laughing Jack semblait s’être enfin emparé de sa cible. Elle en profita pour sauter sur les derniers encore debout et les mettre hors d’état de nuire. Puis elle observa le tas humain se débattre avec confusion pour retourner au combat. Elle attendit patiemment que ses adverses se relèves, ce n’était pas comme si elle était pressée. Elle en profita pour retirer une balle toujours coincée dans son épaule qui commençait à la gêner. Elle grimaça car sa chaire avait déjà commencé à se reconstituer au dessus et qu’elle se rendait compte qu’enlever touts les projectiles qui étaient resté coincé n’allait pas être une partie de plaisir.
Ses adversaires s’étaient de nouveau remit debout mais quand un atroce hurlement retentit derrière elle. Les criminels toujours conscients devinrent livides.
« - Oh bon dieu ! Il est entrain de lui arracher une aile ! »
Lilith tressaillit à peine en entendant ce mot. Ce n’était pas les actions de son coéquipier qui risquaient de la faire réagir ainsi, au contraire elle pensait que c’était bien fait pour le crétin d’ange. Mais elle n’aimait pas ce nom, cependant ce n’était pas un petit juron qui pouvait venir à bout d’un si vieux vampire.
En tout cas Jonas avait déjà finit son combat et était entrain de s’amuser il était temps que Lilith en termine ici également. Elle eut un grand sourire.
« - Je suis contente d’entendre mon collègue se divertir mais nous avons quelque chose à finir, n’es-ce pas ? Je le lasserais jouer avec vous aussi juste après. »
A ces mots les humains la regardèrent d’un air totalement effrayés. Elle eut un reniflement méprisant en pensant qu’ils avaient plus peur de Laucking Jack que d’elle mais pour ce soir elle laisserait passer ce détail. Après tout c’était sa soirée à lui. Elle avait un peu de ménage à faire, sauf que ses adversaires ne voulaient plus se battre. Ils opter soudain pour une nouvelle stratégie, la fuite en courant. L’enfant soupira, il ne fallait pas qu’ils rejoignent la zone encore peuplée du bateau et même si elle courait bien plus vite qu’eux elle n’allait pas pouvoir les poursuivre dans plusieurs directions à la fois.  … ils ne sont que quatre. Je suis certaine de pouvoir tous les rattraper avant qu’ils croisent quelqu’un. Mais surtout pouvait-elle laisser qui étaient incapable de fuir pour causes diverses et risquer qu’ils se remettent pour aller ennuyé Laucking Jack ?
La question se régla d’elle-même quand les hurlements de l’angelot se turent et que Jonas s’avança vers elle.
« - Je crois bien qu’ils sont plus d’humeur à combattre. Je te laisse t’occuper de ceux qui sont resté ici ? Je crois bien qu’il y a un cordage pas très loin vers l’avant. Ou tu préfères tenter de rattraper avec ceux qui se sont enfuit ? »
Ceux qui restaient été plus nombreux certes, environs une quinzaine, mais très peu était conscient et aucun en état de se battre vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ LOCALISATION : Certainement dans sa boutique
❝ PT. EXPERIENCE : 129
Fantastique


 : SS

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas Ven 4 Mar - 13:22



Party hard


Feat Mirabilis & Renovatio

Jonas respirait à plein poumon, un sourire béat collé sur le visage. Il ne savait trop pourquoi mais il avait l’impression d’être… réveillé ? C’est pas mal comme mot, il regardait à ses pieds les deux membres angéliques séparés du corps de leur propriétaire désormais inconscient. La légende le remercia, après tout c’était ses cris qui l’avaient tiré de cette espèce de torpeur dans laquelle il était plongé. Etait-ce définitif ? Seulement temporaire ? Il s’en fichait bien, il se sentait juste bien. D’un geste ample il enfonça la faux souillé par le sang de cet être pur dans le sol du pont pour le clouer au sol sans pour autant l’abimer plus, il fallait être un peu galant tout de même.

Il regarda Mirabilis qui elle même regardait les derniers criminels s’enfuir, lâches, la partie n’était pas terminée, loin de là. S’étirant comme si était resté dans la même position pendant des semaines le Laughing Jack s’approcha de la petite vampire qui s’adressa à lui sans faire attention aux fuyards. Il l’écouta, mais lui répondre n’était pas la première chose a faire sur sa liste. Primo, attraper la petite joker si dangereuse pour la serrer très fort. Oh qu’il se sentait bien. Bon, ses habits blancs étaient largement tachés de rouge mais c’était pas très grave et il était certain que Liliana lui pardonnerai pour ça. Pour le câlin abusif c’était moins sur. Il finit par la relâcher à moins que ce ne soit elle qui l’avait forcé à la lâcher ? Il n’avait pas fait attention.

« J’ai bien envie de courir un peu, je sais bien que tu peux le faire toute seule mais laisse m’en un au moins d’accord ? »

Le blanc remit son masque en place pour être sur qu’il ne partirait pas lors de cette petite course poursuite. Oh il aurait très bien pu rester avec les autres malfrats qui ne perdaient rien pour attendre mais il avait envie de bouger. Il avait envie de faire plein de chose et venir réveiller le tas informe de criminel en faisait partie, ça ne devait pas être très dur. Après tout Lilith avait l’habitude de ne pas frapper outre mesure pour ne pas gâcher de repas, ils devaient donc tous être encore entier.

« En plus tu n’as pas grignoté aujourd’hui non ? »

Il allait passer une bonne soirée, il en était persuadé.

© code by Lou' sur Epicode

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas

Revenir en haut Aller en bas

Inside the flesh; the real creature || Lilith & Jonas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroe's SUP :: Le reste du monde :: L'océan-
Partenaires
dabberblimp"

Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit